Référence multimedia du sénégal
.
Google

AFFAIRE JLS/ETAT DU SENEGAL : Bara Tall va saisir la Cour suprême

Article Lu 11232 fois

Le directeur général de la société Jean Lefèvre Sénégal (Jls), Bara Tall, va saisir la Cour suprême pour vider le différend qui l’oppose à l’Etat du Sénégal. Il a aussi tenu, au cours d’un point de presse, hier, à demander des sanctions contre l’Agence nationale pour l’organisation la Conférence islamique (Anoci) qui a attribué des marchés dans la non transparence.



AFFAIRE JLS/ETAT DU SENEGAL : Bara Tall va saisir la Cour suprême
Entouré de ses avocats et de ses principaux collaborateurs, Bara Tall a dressé un bilan d’étape en faisant le point sur la situation actuelle et annoncé les perspectives pour son entreprise. Rappelant l’installation, en 1952, de l’entreprise Jl au Sénégal par des Français, rachetée par ses employés sénégalais dans les années 1990, il s’est dit désolé de constater « un processus délibéré de destruction, cinq ans après ce rachat ». Pour lui, Jls est placé sous règlement préventif, ses employés directs et indirects au Sénégal sont passés de 3.000 à moins de 150 et son chiffre d’affaires qui a atteint 25 milliards de francs Cfa, est passé à zéro franc au Sénégal. Selon Bara Tall, ceux qui s’étaient fixés cet objectif de destruction doivent s’en féliciter et l’intégrer dans leur bilan global, « mais nous espérons qu’ils assumeront et prendront toutes les dispositions, car personne ne peut nous reprocher de n’avoir pas été patients ». Nous avons fait toutes ces concessions. Maintenant, nous avons décidé de faire face. Il y a une limite à tout, car ce pays nous appartient à tous et il n’est la propriété d’aucune personne, d’aucune famille », a-t-il martelé.

Bara Tall a souligné que c’est dans ce contexte qu’il faut placer les derniers développements de ce qu’il est convenu d’appeler maintenant « Le Contentieux Jls/Etat du Sénégal » et qui, selon lui, n’est qu’un contentieux entre « Jls et quelques personnes qui tiennent et s’approprient les leviers de l’Etat ». Il a aussi justifié l’exil de son entreprise dans un autre pays, disant ne plus rien attendre de « ces gens-là », et que « si nous continuons de nous battre sur des dossiers, ce n’est pas pour gagner un marché, mais nous nous battrons pour que la lumière jaillisse ».

Sur l’affaire « Anoci-Armp », Bara Tall a indiqué que dans le souci de veiller sur l’utilisation de l’argent du contribuable, il a dénoncé auprès de l’Armp la décision « incompréhensible prise par l’Anoci d’attribuer les marchés de l’élargissement des routes de Ouakam et de l’aéroport au double des prix avec lesquels chacune de ces routes pouvait être réalisée ». Il dira ne pas comprendre que « l’Anoci puisse commander des travaux pour un montant de 52 milliards, alors qu’elle a reçu des offres de 29 milliards pour les réaliser et, qui plus est, notre groupe (Talix) avait soumissionné pour 15 milliards, mais a vu l’Anoci attribuer cet appel à 24 milliards de francs ! ». Ainsi, a-t-il estimé, l’Anoci devrait être sanctionnée par l’Armp « après nous avoir rétablis dans nos droits ».

« Nous ne pouvons que prendre acte de la réponse esquive de l’Armp, mais nous saisirons néanmoins la Cour suprême et irons jusqu’au bout ». Il a également révélé que les assignations pleuvent tous azimuts devant le juge concernant des expertises à mener sur tous les travaux réalisés dans le passé, « des travaux pour lesquels ceux-là mêmes qui nous assignent nous ont déjà donné quitus avec délivrance de réception définitive ».

Sur un autre registre, l’entreprise est parvenue à payer 9 mois de salaire de ses employés. « Simplement parce que l’Apix qui reste nous devoir 12 milliards, nous a avancé 2 milliards de francs qui ont servi à payer ces employés ». Mais pour lui, certains aspects des affaires « Jls/Etat du Sénégal », relèvent aussi de la compétence de certaines institutions internationales. « Nos avocats sont en train d’y travailler en attendant plus important encore -le Tribunal de l’Histoire ».


Babacar DIENG
Source Le Soleil

Article Lu 11232 fois

Vendredi 2 Octobre 2009




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State