Référence multimedia du sénégal
.
Google

AFFAIRE 'GOUDDI TOWN': Le juge prolonge le suspense

Article Lu 1545 fois

Le procès des danseuses et organisateurs de la soirée "Guddi Town" qui a démarré dans l’après-midi du lundi 24 septembre s’est prolongé jusque tard dans la soirée. Jusqu’à minuit en effet, les prévenus qui ont été inculpés pour "attentat aux moeurs" et "outrage public à la pudeur" comparaissaient en Flagrants délits. Seule information disponible 6 mois ferme pour les danseuses, cinq mois pour le gérant d’Alexandra et trois mois pour Dj You animateur à Walf Fm qui faisait office de micro central le jour des faits, ont été requis par le Parquet.



AFFAIRE 'GOUDDI TOWN': Le juge prolonge le suspense
Au nombre de huit, les personnes poursuivies par l’Etat dans l’affaire dite "Guddi Town" pour diffusion de film à caractère pornographique et associations de malfaiteurs’’etc, ont commencé à comparaître lundi à huis clos. Ce, suite à la décision prise par le juge de voir cette affaire jugée sans la présence du public.

La salle d’audience qui a accueilli ce procès tant attendu par la presse et l’opinion publique n’a donc pas refusé de monde. La projection du film incriminé serait la raison qui aurait motivé la décision du juge de tenir un procès à huis clos.

Le leader du Parti de l’indépendance et du travail (Pit) Amath Dansokho s’est présenté au Palais de Justice pour soutenir les danseuses poursuivies qu’il a qualifiées de "victimes".

Treize associations islamiques se sont d’autre part constituées partie civile dans cette affaire qui défraie depuis deux semaines la chronique au Sénégal.

Dans les débats, deux camps s’opposent. Le camp de ceux qui estiment que l’Etat du Sénégal a bien agien réactivant ce dossier qui date de 2005 et qui estiment qu’il y a de plus en plus une dépravation des moeurs au Sénégal. Il y a aussi le camp de ceux qui dénoncent une manipulation de l’opinion dans le but de mobiliser les sénégalais autour du sommet de l’Organisation de la conférence islamique (Oci) prévu à Dakar en mars 2007.

Source: Nettali

Article Lu 1545 fois

Mardi 25 Septembre 2007





1.Posté par MARVEL le 25/09/2007 09:03

La danse des hypocrites

Cette affaire dite "Guddi Town" ne ressemble à rien d'autre qu'une entreprise de diversion orchestrée par ceux-là mêmes qui ont détruit ou contribué à détruire toutes les valeurs d'une société organisée et civilisée.

1° La récente audition d'un ancien premier ministre n'a-t-elle pas révélé aux sénégalais que les juges chargés aujourd'hui de juger ces filles sont ceux-là mêmes qui reçoivent tous les mois une enveloppe de 1,5 millions après émargement ? Des hommes et femmes qui se vendent à d'autres, pour ainsi condamner des innocents qui leurs seront envoyés en pâture et ignorer royalement ou protéger les vrais coupables

==> N'est-ce pas de la prostitution dans une de ses formes les plus nuisibles ?


2° Le procureur qui requiert plusieurs mois d'emprisonnement à l'encontre de ces hommes et femmes vus dans la soirée privée "Guddi Town" fait lui aussi partie du même lot de ces magistrats qui reçoivent cette même enveloppe à la fin de chaque mois, sous réserve d'émargement également.

==> Ne s'adonne t-il pas lui aussi à de la prostitution dans une de ses formes les plus nuisibles pour une société ?


3° Ceux qui se sont constitués "partie civile" contre les acteurs de Guddi Town, il s'agit nous dit-on de 13 associations islamiques dont le fameux Jamra de Abdou Latif Gueye et SOS Consommateur.

Faut-il présenter Abdou Latif Gueye ? Celui-là même qui faisait du trafic avec les médicaments anti-rétroviraux et qui ne doit sa libération qu'à une entreprise de charme vis-à-vis des autorités qui l'avaient épinglé ? Une fois sorti prématurément de prison, Monsieur offre sa personne à sa majesté.

==> N'est-ce pas de la prostitution ?


Parlons de ces autres associations dites islamiques. Qui a déjà entendu ces associations islamiques se constituer partie civile contre ces pratiques honteuses que l'on voit pratiquement tous les soirs au journal de 20 heures ? Des hommes qui en trahissent d'autres et s'offrent en direct à la télévision nationale ?
==> Une pratique qui n'a rien à envier aux pires formes de prostitution.


Qui a déjà entendu ces associations islamiques se constituer partie civile contre la télévision nationale qui nous balance tous les soirs les séries telles que : "la femme de Lorenzo" dans laquelle Lorita et Alex n'hésitent pas à s'envoyer en l'air devant la nation sénégalaise - ou encore "destins croisés" dans laquelle Raïssa n'hésite jamais à introduire et remuer sa langue dans la bouche de son petit ami Frédérico devant les millions de sénégalais ?

Qui a déjà entendu ces associations islamiques se constituer partie civile pour condamner l'instrumentalisation de la religion et des croyances par des chefs religieux convertis en politiciens souteneurs moyennant quelques hectares de terres ou des postes de responsabilité ou quelques sacs d'argent volé aux contribuables ?

4° Parlons un peu de l'avocat de cette partie civile n'est autre que Massokhna Kane, c'est-à-dire ce qu'on peut appeler un transhuman puisqu'il a suffi que le vent tourne pour qu'il s'offre aux pouvoirs en place et crache sur ses anciens camarades
Vous l'avez aussi tous entendu pleurnicher dans la presse contre Modou Diagne Fada qui ne lui avait remis que 500.000 f sur les 50 millions que Wade avait remis à Fada. Massokhna Kane vend donc sa personne mais estime valoir plus que 500.000 misérables francs, détournés ou non de l'argent du contribuable

==> N'est-ce pas de la prostitution dans une de ses pires formes ?


5° Le porte parole des partis de la mouvance présidentielle parlant de cette affaire de "Guddi Town" juge que "trop de libertés ont été données aux sénégalais". Il s'agit du tristement célèbre Iba Der Thiam, ex fondateur du mouvement "Abdoo ño doye", devenu pourfendeur de ce dernier, actuel griot de Wade, futur griot de quiconque bénéficiera du pouvoir demain

==> Iba Der Thiam n'a-t-il pas troqué depuis longtemps ses habits de député du peuple pour se lancer dans la prostitution politique, beaucoup plus payante certainement ?


6° Parlons pour finir de la République qui a décidé nous dit-on de saisir cette affaire "Guddi Town" pour assainir les mœurs au Sénégal. Ne parlons-nous pas de cette même république qui organise, entretien, encourage, finance, développe toutes ces formes de prostitution auxquelles nous assistons tous les jours, à la télévision nationale, dans les meetings politiques, dans la presse publique ou dans celle privée des acteurs du pouvoir, dans les rues, à la présidence, à l'assemblée nationale, …. etc…. ?

Ne parlons-nous pas de cette république qui nomme et protège des ministres aux mœurs et à la moralité plus que douteuse, parmi eux des pédophiles, des fausses diplômées, des complices d'avortement, des maîtresses de décideurs, des saoulards, des prédateurs avérés et confirmés par la cour des comptes, …. ?

Alors, que cesse toute cette hypocrisie. Un enregistrement d'une soirée privée qui sort clandestinement 3 ans après cette soirée et contenant des danses qui n'ont pas grand-chose qui diffère des clips que nous balancent la RTS et la 2STV n'est certainement pas ce qui menace les mœurs et la morale au Sénégal, ces mœurs et cette morale qui n'existent pratiquement plus, depuis l'instauration de ce nouveau régime qui a axé toutes les valeurs autour de l'argent, et aussi du fait de ceux-là mêmes qui organisent ou appellent à la lapidation de ce gibier trop facile, de ces agneaux du sacrifice qui leur permettront à tous de détourner un moment l'opinion cible de leurs propres dépravations ou culpabilités. En voilà justement une danse qu'elle est nuisible, la danse des hypocrites de la société sénégalaise.

Foutez la paix à Ndeye Gueye et compagnie et occupez-vous de la vraie prostitution, celle trop nuisible que l'on voit tous les jours et à grande échelle.

MARVEL
marvel@hotmail.fr

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State