Référence multimedia du sénégal
.
Google

AFFAIRE FAMILLE YOUSSOU NDOUR / DOMESTIQUES: 6 mois avec sursis requis contre les « bonnes »

Article Lu 15184 fois

Elles étaient 14 domestiques, à la barre, face à la maman de notre star nationale, Youssou Ndour. Cette vieille dame s’est acharnée sur sa domestique, la taxant de sorcière, avant que le gardien ne la tabasse. C’est cette violence qui a envenimé les choses. Après avoir été malmenée, elle fut renvoyée de son emploi, sans droit. Ses collègues, informées de la situation, ont décidé de lui apporter leur assistance morale. C’est ainsi qu’elles sont parties au domicile de la maman de Youssou Ndour pour s’enquérir de la situation. Les choses, finiront par dégénérer. Conséquences, désastreuses : deux véhicules ont vu leurs pare-brises réduits en miettes, ventilos et climatiseurs endommagés par la foule, sans que les auteurs ne soient identifiés. Le procureur a requis 6 mois avec sursis à l’encontre de ces prévenues, à titre d’avertissement. La partie civile n’a réclamé qu’un franc symbolique. Le jugement sera rendu le 11 juin prochain.



AFFAIRE FAMILLE YOUSSOU NDOUR / DOMESTIQUES: 6 mois avec sursis requis contre les « bonnes »
La principale incriminée, répond au nom de Astou Sarr, employée comme domestique chez la maman de Youssou Ndour. La dame Astou Sarr a eu un différend avec le gardien de la maison, un certain Moussa Mboup ; selon la dame Sarr, elle devait procéder au repassage d’un pantalon, et avait besoin de la bouteille de gaz que le vigile monopolisait. C’est ainsi que Astou l’a prié de la lui céder, le temps de terminer son repassage. Colère du vigile, qui verse sa bile sur la dame, la traitant de tous les noms d’oiseaux. Mécontente, la dame réagit sur le ton ; les choses dégénèrent entre les deux employés de maison, à l’issue de laquelle le gardien a eu une égratignure à l’avant-bras. Et de se précipiter aussitôt, vers la maman, exhibant sa soi-disant blessure ; celle-ci, irritée, interpelle Astou Sarr, pour lui payer son salaire de 27.000 francs, avant de la renvoyer. Astou Sarr explique par ailleurs que la maman de Youssou Ndour du nom de Ndèye Sokhna Mboup, l’a traitée de sorcière... Ajoutant qu’en cours de route pour rentrer chez lui, Moussa Mboup la rejoint, et la roue de coups. C’est ainsi qu’une certaine Michelle qui dirige l’association des domestiques à Liberté VI, l’ayant trouvée en train de pleurer, lui a conseillé d’aller les trouver au siège. La dame poursuit, s’être préalablement présentée à Wal Fadjri, mais le journaliste lui a conseillé d’aller à la police. C’est ainsi qu’elle a été rejointe par d’autres domestiques, qui ont décidé d’aller voir le gardien Moussa Mboup pour s’enquérir des faits, « afin de trouver une solution à l’amiable ». Toutefois, les versions divergent entre les deux parties. Car, les membres de la famille Ndour accusent les domestiques d’avoir jeté de pierres dans la maison.

Comportement peu orthodoxe…

A la barre, les domestiques étaient au nombre de 14 : Astou Sarr, Rokhaya Diouf, Ndèye Cissé, Nogoye Thiaw, Aïda Bèye, Ndèye Khady Kébé, Maïmouna Faye, Amy Niang, Khady Dione, Diarra Yade, Amy Diop, Ndèye Ndiaye, Mariama Ndiaye, Ouleymata Maal. En face, la maman de Youssou Ndour, la dame Ndèye Sokhna Mboup, âgée de 67 ans, Seynabou Ndour, Fatou Ndour et le gardien Moussa Mboup. Suite à une plainte déposée au commissariat de Dieupeul, par la famille de Ndour, ces prévenues ont été interpellées et déférées au parquet où elles sont poursuivies pour quatre chefs d’inculpation : coups et blessures volontaires, destruction des biens appartenant à autrui, voie de faits et délit de rassemblement illicite. Interrogée à la barre, la dame Sokhna Mboup, dira qu’elle était hors de la concession au moment des faits, et que pour elle, les choses étaient terminées, du moment qu’elle avait payé la domestique, après l’avoir renvoyée. Mais à sa grande surprise, reprend-elle, on l’a jointe au téléphone pour lui d’aller directement à la police, pour porter plainte ; les domestiques ayant commis des actes de vandalisme chez elle. « Parmi elles, je ne connais que Astou Sarr », a déclaré la vieille. Seynabou Ndour dira qu’elle a reçu des coups. Fatou Ndour, ajoutera qu’elle se trouvait à l’intérieur, bloquée par les jets de pierres. Le gardien a confirmé, s’être étripé avec la dame Astou Sarr. A l’interrogatoire, il n’y a que deux prévenues qui ont reconnu avoir participé aux faits, Maïmouna Faye, qui dit qu’elle a jeté une petite pierre, et Nogoye Thiaw, elle, a reconnu avoir frappé le gardien avec un tube en caoutchouc. Quant aux autres, elles ont nié les faits. Les conseils de la partie civile, Mes Abdou Thiam et Boubacar Cissé, ont plaidé la culpabilité des prévenues, avant demander leur constitution pour un franc symbolique. Le procureur, après avoir fait état des quatre chefs d’inculpation, a requis 6 mois avec sursis, à titre d’avertissement. Les conseils des prévenues, Mes Bassirou Ngom, Sidy Seck, Elhadji Basse et Pape Sène, ont mis l’accent sur certaines zones d’ombre dans le dossier ; car, selon eux, il y a des contradictions dans les déclarations des plaignants. Ajoutant que c’est le procès du riche contre des pauvres. Et d’indexer le réquisitoire du procureur, truffé de contradictions… Avant de se désoler du comportement peu orthodoxe de la famille Ndour, « car chaque année, celle-ci passe à la barre du tribunal » ; citant l’exemple du différend entre Wal Fadjri et Youssou Ndour… « Nous avons d’autres procès qui attendent cette famille, nous allons nous adresser à qui de droit », a martelé Me Basse. L’avocat fera comprendre au tribunal que c’est le commissaire en personne qui a procédé à l’enquête des prévenues. « Il ne leur a pas laissé le temps, c’est la dame Sokhna Mboup qui est partie saisir directement le commissaire, qui a d’abord arrêté quatre dames, mais les autres se sont présentées spontanément, le délai de leur garde-à-vue n’a pas été respecté, il n’y a jamais eu de rassemblement illicite, les dames se retrouvent chaque matin au rond-point de Liberté de Liberté VI, c’est là qu’elles sont recrutées, alors je demande au tribunal de les relaxer purement et simplement, à l’exception des deux qui ont reconnu les faits, à qui le tribunal peut accorder une peine avec sursis», a plaidé Me Basse. Le jugement sera rendu le 11 juin prochain.


Lassana Sidibé

Source: L'office

Article Lu 15184 fois

Jeudi 5 Juin 2008





1.Posté par paco le 05/06/2008 15:02
c'est la deuxieme fois que la famille de youssou est mélèe à des histoires ; y'avait aussi le bléme avec walf....un peu de retenue way !

2.Posté par TEMOIN DE NOTRE TEMPS le 05/06/2008 15:02
bon sang ! laissez cette famille tranquille ... dans tout cela je ne vois pas la responsabilite de la maman de youssou ndour... ici il sagit de deux employes de maison qui se sont battus,et la maman a agit comme tout responsable de maison aurait agit . donc de grace parlons de choses serieuses et de l'avenir de notre pays .
des cas pareils , on les voit tous les jours dans les cités . on parle de celui parceque il sagit de la famille de youssou ndour et bien le chien aboit , mais la caravane passe et pour toujours . SIIWW DOU JAMMI BOROM ! COURAGE YOU !!!

3.Posté par PA BII le 05/06/2008 15:57
Tu es con ou koi,ce n'est pas vrai ,c'est pas une histoire entre deux employés de maison,ou tu ne sais pas lire.La petite salope de la famille ndour à traité de deume une employée de maison et il parait que ce n'est pas la premiére fois que c'a arrive,cette famille à un autre dossier pendant en justice pour les meme motif.KEN DIAPOULENE NIOME NIOYE AYE DOMERAME REK(sauf quelques uns bien sur comme Youssou NDour et HABI NDOUR que j'aime bien).KOUYE SENE MBOK WAKHE LENE DEUGUE MO GUENE YEUFOU NAFEKHE AK SIBOROU YI

4.Posté par PA BII le 05/06/2008 16:01
Té ngéne ni NDEYE SOKHENA MBOUP mou défe yeufou mak,bayi khéssale bi ak di traité domou diambour de deume

5.Posté par mimi le 05/06/2008 16:25
SIIWW DOU JAMMI BOROM ! mais aussi un peu de retenu way, ich !

Etre une DAME n'est pas donné à toutes, suivez mon regard !

6.Posté par mami le 05/06/2008 16:31
Se comporter comme une Dame en socièté n'est pas donné à toutes !

7.Posté par mimi le 05/06/2008 16:33
se comporter comme une Dame en société n'est pas donné à toutes

8.Posté par alain le 05/06/2008 16:48
on s en fout.........royalement.......................

9.Posté par f le 05/06/2008 16:55
classe bakhna dji niite

10.Posté par ADAM le 05/06/2008 17:43
sincerement cette famille commence à depasser les bornes. Elle devait se comporter d'une maniere exemplaire comme le grand YOU. La maman m'a deçu quand elle traite de braves femmes qui ne savent que travailler pour ganer dignement leur vie. Ce proces est injuste.Les riches devore les pauvres au lieu de les aider.
C'est comme s'il ne sont pas des musulmans...

11.Posté par DEUGUE le 05/06/2008 18:14
ET NOUS PAYERONS ENCORE KEL GALSUNU

12.Posté par boy ndiago le 05/06/2008 18:18
ces bonnes séréres ont agit comme les charretiers séréres de la derniére fois qui ont brulé de pneus à grand yoff parce qu'on avait confisqué leurs charettes! il faut savoir raison garder ! on peu pas faire nimporte quoi en ville et apres venir se plaindre!

13.Posté par DEUGUE le 05/06/2008 18:57
OBJECTION Mr LEJUGE refusè

14.Posté par DEUGUE le 05/06/2008 18:59
censure et favoritisme

15.Posté par alou le 05/06/2008 20:19
bayil lene youssou ndour tranquille khana yene fanc pene ngen youssou youssou yala la

16.Posté par papa oumar sarr le 05/06/2008 20:38
comment une mere de famille peut-elle faire des choses aussi maladroites.il faut sa faire respecter c'est la moindre des choses.avoir un fils aussi celebre comme youssou ndour et faire des choses qui ne sont pas desirables c'est de la honte

17.Posté par feuzzzzzzzzzzzz le 06/06/2008 09:37
yaw allou waxal né youssou ndou sa ylla la ni rék guénne ni défff yénn na tax niou fouye baye traité nitt yi deumme badiama no di baxx ani guéweul di wax nitt deummme guaaaaaaaa khamna né deume moye khammm moromm deumeummmmme
à vous de juger

18.Posté par libéro le 02/07/2008 15:39
noon... alou yay domérame tu prend youssou pour yala.tu sais tous ses musiciens s"ils meurent musiciens iront en enfer ni Dieu le Tout Puissant ni le Prophet (psl) m'aiment ce k"ils font donc demande pardon à Dieu sinon gar à toi salaud.pour ce ki est de mére de youssou elle n'a aucunement le droit de taiter de deume la fille d'une autre femme elle vaut pas k les autre et ses enfants ne sont non meilleurs k les enfants des autres un peu respect.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State