Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



ACTE III DE LA DECENTRALISATION AU SENEGAL : Macky « enterre » Wade



ACTE III DE LA DECENTRALISATION AU SENEGAL : Macky « enterre » Wade
Le président de la République qui présidait le lancement officiel de l’acte III de la décentralisation, le mardi dernier, a annoncé d’importantes mesures qui marqueront, d’après lui, une rupture dans la collaboration entre l’Etat et les collectivités locales. Parmi ces mesures, on peut noter le traitement égal de tous les élus locaux aussi bien ceux de la majorité que ceux de l’opposition, la communalisation intégrale du Sénégal.

Les difficultés que rencontrent jusqu’ici, la plupart des collectivités locales de notre pays, vont bientôt être un vieux souvenir. Difficultés liées, dans la plus part des cas, à l’inadaptation des ressources et mécanismes financiers, mise en place par l’Etat au regarde de l’amplitude des compétences transférées, à la faiblesse des fonds alloués par l’Etat et aux retards dans la mise à disposition de ces dits fonds, pour ne citer que cela. Ce qui, aux yeux du chef de l’Etat, traduit « les limites de l’action de l’Etat au niveau central et déconcentré, ainsi que celles des collectivités locales, tout en mesurant l’immense potentiel de nos territoires.»

La rencontre du lancement de l’acte III de la décentralisation qu’il a présidée contribuera, dit-il, fortement à corriger ces lacunes notées dans la mise œuvre de cette politique de décentralisation dont l’objectif est de déconcentrer le pouvoir au niveau central au profit des collectivités locales. C’est donc « une décentralisation cohérente dans ces principes et performent dans sa mise en œuvre qui sera mis en exécution dans le cadre de ce troisième acte», pour, selon lui, faire des collectivités locales des « territoires viables compétitifs et porteurs de développement ».

Pour ce faire, il se propose d’apporter une rupture dans les rapports entre l’Etat et les collectivités locales. Les méthodes partisanes nourries par des objectifs purement politiques seront, selon lui, bannies. Il ne sera plus question, a-t-il précisé, que certains élus locaux soient privilèges au détriment d’autres, comme le faisait son prédécesseur, le président Wade. Qui, d’après lui, « privilège les élus locaux du Pds, son parti politique au détriment de ceux issus des autres formations politiques ».

Les mesures politiciennes visant à faire remplacer la volonté populaire par une délégation spéciale dans les collectivités sous contrôles de l’opposition, seront également mises dans la poubelle, selon le chef de l’Etat. Il prend « l’engament de veiller à ce que la légitimé des élus ne soit plus entravée par voies réglementaires. Tout comme, il (chef de l’Etat) n’usera plus du procédé de la délégation spéciale à des fins purement politiques ».

Toujours dans le cadre des ruptures annoncées, le chef de l’Etat s’est également dit être dans les « dispositions d’apporter aux présidents de conseils ruraux son appui dans la prise en charge des activités agricoles et pastorales, le besoin en matière d’infrastructures, d’accès à l’eau potable, l’électricité et aux services sociaux de bases ». Aux élus des zones urbaines et péri urbains, il a également réitéré cette même offre «dans la lutte contre le chômage, les inondations, l’insécurité et la précarité sur toutes ses formes dans ces zones. »

Sur le plan institutionnel, il a annoncé la généralisation de la décentralisation du budget consolidé d’investissement pour toutes les collectivités, la mise œuvre du projet territorial de l’Etat en Casamance. Ainsi que de la tenue, dans les jours à venir, d’un conseil interministériel de l’administration territoriale.

Nando Cabral Gomis
Source Sudonline.sn

Jeudi 21 Mars 2013



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Juillet 2014 - 17:25 Fée pour les planches








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés