Référence multimedia du sénégal
.
Google

ACCUSES D’AVOIR « DEVORE » LES SEXES DE ONZE JEUNES GARÇONS A ZIGUINCHOR Le chef des «rétrécisseurs de sexes» écope de six (6) mois de prison ferme

Article Lu 1660 fois


Le tribunal correctionnel de Ziguinchor a refusé véritablement du monde hier. Et pour cause, Ibou Badiane, né en 1984 à Yeumbeul à Dakar et Mamadou Korka Diallo né en Guinée, accusés d’être des « rétrécisseurs de sexes» arrêtés la semaine dernière, devaient être jugés.
Les faits remontent à lundi dernier. Les nommés Mamadou Korka Diallo et Ibou Badiane ont été arrêtés dans le quartier de Boucotte parce que accusés d’avoir rétréci les sexes de onze jeunes qui étaient tous présents à la barre du tribunal correctionnel. « J’ai rencontré Ibou Badiane qui m’a interpellé sur la route de Néma. Après les salutations d’usage, je me suis retourné pour aller retrouver mes amis. Quelques minutes après son départ, je me suis rendu compte que mon sexe a été rétréci et que je perdais ma virilité. C’est en ce moment que j’ai détalé comme un lapin avant que je ne le retrouve aux abords de la pharmacie de Néma. Son ami arrêté, Mamadou Korka Diallo qui était le chef de la bande surgira pour nous demander des explications», laissera entendre la victime Arfand Faye. Même son de cloche chez les autres victimes Abdou Karim Sembène, Landing Yaffa, Yankhoba Coly, Moussa Ndiaye. «Même si nos sexes nous ont été rendus, il demeure qu’ils ne fonctionnent pas comme auparavant », ont-ils laissé entendre en chœur avant d’ajouter que Mamadou Korka Diallo récitait le plus souvent des versets coraniques pour leur restituer un à un leur sexe. Et malgré l’insistance du président du tribunal, les prévenus nieront les faits qui leur sont reprochés. Pour le ministère public, qui a soutenu que «l’Afrique à ses réalités et ses mystères », le phénomène de retrécisseurs de sexe existe bel et bien et est devenu récurrent. Il a rappelé que Mamadou Korka Diallo et Ibou Badiane ont été arrêtés sur les lieux des faits. Le procureur de la république de demander au tribunal de déclarer les prévenus coupables et de les condamner à six (6) mois d’emprisonnement ferme. Pour la défense assurée par Maître Térence Senghor, «des preuves pour édifier et éclairer la religion du tribunal n’existent nullement dans le dossier ». Il a demandé au tribunal de relaxer ses clients purement et simplement. Le tribunal dans son délibéré a condamné Mamadou Korka Diallo à 6 mois de prison ferme avant de relaxer Ibou Badiane au bénéfice du doute.

Source: L'observateur

Article Lu 1660 fois

Mercredi 28 Novembre 2007





1.Posté par chip et chop le 28/11/2007 20:53
n'importe quoi.voila pourquoon restera toujours au bout de la file

2.Posté par boy deume le 29/11/2007 16:17
putain ça craint trop ce pays !!! que des jeunes ados croyent en ces conneries ... bon c'est regretable, mais que la loi s'y mettent aussi , on est dans la merde.

Si on ne se debarasse pas de stupidités pareil , well on n'ira jamais nullepart.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State