Référence multimedia du sénégal
.
Google

ACCUSEE D’AVOIR SEVEREMENT TABASSEE SON EPOUX La ''Ibadou'' s’en tire avec deux mois de prison

Article Lu 11367 fois

Jugée la semaine dernière par le tribunal départemental de Kaolack, une jeune dame du nom de Mariama Mané a été condamnée hier à une peine de deux mois de prison avec sursis en plus d’une amende de cinquante mille (50 000) francs. Mariée et mère de trois enfants, la dame Mariama Mané, ibadou (femme voilée) de son état, était poursuivie par son époux qu’elle a sauvagement mis à tabac à l’aide de barre de fer.



Même si les tribunaux de Kaolack sont aujourd’hui habitués à des procès de violences conjugales physiques, cette affaire jugée la semaine dernière par le tribunal départemental en est un cas exceptionnel. Un fonctionnaire, âgé d’une quarantaine d’années, qui attrait son épouse à la barre pour les délits de coups et blessures volontaires qu’il a subis d’elle. Et selon le mari plaignant, lors d’une dispute les opposant, sa femme Mariama Mané lui a, par surprise, assené de violents coups de matraques de fer sur la tête. Tombé en syncope, le mari sera secouru par ses frères qui l’ont ensuite évacué à l’hôpital régional El hadji Ibrahima Niasse de Kaolack. Grièvement blessée au crâne, la victime s’en sortira avec une incapacité temporaire de travail de 18 jours que lui a délivrée un médecin légiste après une hospitalisation de quelques jours. Interpellée par la police suite à une plainte de son conjoint, la dame Mariama Mané sera ensuite écrouée pour les délits de coups et blessures volontaires occasionnés sur son mari. Devant la barre du tribunal départemental de Kaolack, la prévenue a avoué les accusations qui lui sont reprochées. Ayant aussi regretté ses actes délictuels, elle s’en excusa au tribunal. Regrets qui ne convaincront guère le procureur de la République. Outré du comportement stupide de la dame, le procureur Alioune Sarr a récusé toute faveur ou demande de clémence au profit de la prévenue du fait, dit-il, de sa réputation trop belliqueuse et violente envers son conjoint. Après l’avoir sérieusement sermonnée par rapport à ses devoirs conjugaux, il demanda au tribunal de la condamner à une peine d’un mois de prison assortie de sursis et au versement de la somme de cinquante mille (50 000) francs Cfa à titre d’amende. Ayant accepté les excuses de son bourreau qui n’est autre que son épouse, le mari battu s’abstiendra toutefois à toute demande de réparation. Et profitant de la quiétude des esprits dont celle de l’époux, Me Ousseynou Faye assurant la défense de la prévenue, plaida automatiquement pour la clémence du tribunal, avant de demander sa relaxe pure et simple. Lors de son délibéré prononcé hier, le tribunal, qui a finalement reconnu la jeune ibadou Mariama Mané coupable de ces actes, l’a ensuite condamnée à une peine de deux mois de prison assortie de sursis en plus d’une amende de cinquante mille (50 000) francs.

Source: L'observateur

Article Lu 11367 fois

Samedi 8 Novembre 2008





1.Posté par MOUHAMED le 08/11/2008 22:25
L'AUTEUR DE CET ARTICLE VEUT ATTEINDRE L'HONNHEUR DES IBADOU
SI UNE FEMME VOILEE FAIT UNE ERREUR MAIS C'EST COMME TOUT LES FEMMES POURKOI INSISTE SUR LA VOILE ET PLUS OFFENSIVE ENCORE DIT IBADOU.
C'EST QUE VOUS VOULEZ ATTIRER L'ATTENTION DES LECTEURS
ET UN SOUS ENTENDEMENT SOUILLEE LEUR PEAU.
JE CONFIRME SI C'ETAIT UN PROBLEME DE TA PROPRE FAMILLE TU NE LE DIRA JAMAIS .
DONC REGARDEZ CE QUE VOUS FAITE ET UN JOUR VIENDRA VOS ERREURS SERA DEVOILER COMME VOUS LE FAITE EN CE MOMENT
CELUI QUI DEVOILE LE SECRETS DES GENS DIEU DEVOILERA SES SECRETS ET SERA ENCORE PIRE . NE ME DIT PAS ON L'A AMENER AU TRIBUNAL. MAIS VOUS L'AVEZ BEAUCOUP PROPAGER.
ET CETTE LECON IL FAUT POUR TOUT LES CIRCONSTANCES DE LA VIE
A UN BON ENTENDEUR SALUT.

2.Posté par La nouille le 09/11/2008 00:07
Mouhamed pasla peine de t'enerver !Ici on insiste sur la fait que ce soit une ibadou car l'image meme de l'ibadou est carrement a l'oppsé de ce que vient de faire cette dame.
Une ibadou dans la rue personne ne la siffle ,on lui donne pas la main on la respecte et on suppose qu'elle est pieuse contraiment a celles qui font du "dangall" avec le string qui depasse !
Voila ce sont le prejugés !
Morale de l'histoire :l'habit ne fait pas le moine .

3.Posté par Bruce Lee le 10/11/2008 01:15
La nouille encore plus neuneu que toi tu meurs!
Et si c t un homme Ibadou qui tapait sa femme?
En Afghanistan n'a-t-on pas des exemples patents de ceux qui se disent talibans tabasser voire même tuer leur femme par simple soupçons d'adultère ou de toute autre accusation aussi banale soit-elle?
Le titre ne pouvait-il pas se résumer aux faits, de dire qu'un mari s'est fait tabassé par sa femme?
Réflechis un tit peu!!

4.Posté par baps le 10/11/2008 19:34
boulen sonal ak ibadou yi .qu'on l'enferme en taul c'est sa qu'il merite,ca-va apprendre aux autres qu'on est pas en afganistan ni au pakistan

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State