Référence multimedia du sénégal
.
Google

ACCUSE D'AVOIR RETRECI UN SEXE: Le marabout El Hadji Malick Faye assène un coup de coupe-coupe à un de ses assaillants

Article Lu 11208 fois

Certains peinent toujours à chasser de leur esprit les histoires de rétrécisse­ment de sexe. Un soi-disant marabout du nom de Et Hadji Malick Faye a failli en faire les frais. Face à la furie de la foule décidée à le lyncher, il a brandi son coupe-coupe pour se frayer un chemin, après avoir asséné un violent de coup à un de ses assaillants.



ACCUSE D'AVOIR RETRECI UN SEXE: Le marabout El Hadji Malick Faye assène un coup de coupe-coupe à un de ses assaillants
N’eût été l'intervention du gendarme Moussa Diouf de l'Escadron de circulation de la Légion de Mbao, le sieur El H. Malick Faye, accusé d'avoir marabouté et volé le sexe du chauffeur Kouly Guèye, allait subir la vindicte populaire. Les faits ont eu lieu à l'entrée de Pikine. En effet, suite à une brimade dont il a été victime de la part de ses assaillants, M. Faye s'est saisi du coupe-coupe qu'il détenait par-devers lui pour porter un violent coup à Babacar Dieng. «Le marabout nous a trouvés en train de pren­dre le thé devant notre véhicule en station. II m'a serré la main et m'a dit qu'il est marabout et qu'il souhaitait me faire bénéficier de ses services. En un moment donné, j'ai senti des frissons sur mon corps et je me suis retiré lais­sant mes copains sur place. Lorsque j'ai ouvert la fermeture de mon pantalon pour uriner, je n'ai plus senti l'existence de mes organes géni­taux» narre Kouly Guèye, le plaignant. Face aux reproches de la victime, le marabout aurait réclamé la somme de 7 500 F Cfa pour exor­ciser le mal. Informés, ses collègues entreprirent de cor­riger l'hôte indélicat. Mal leur en prit car le mis en cause ne s'est pas laissé faire et pour se sauver, il a dégainé un coupe-coupe pour en asséner un coup au premier venu. II atteint gravement Babacar Dieng, par ailleurs neveu de Kouly Guèye. II sera acheminé à l'hôpital de Pikine. Munis d'un certificat médical et d'une incapacité de travail de 30 jours, Le sieur Dieng et son oncle déposent une plainte chez les policiers de Pikine. Interrogé, le marabout déclare s'être servi de son arme dans le dessein de faciliter sa fuite. Avant de préciser : «Je parcours les rues à la recherche d'un éventuel client. S'ils m'avaient laissé partir, il n'y aurait pas cette histoire» a-t-il dit d'un ton narquois à l'enquêteur.

Ndella THIAM ~ (Stagiaire)

Source: Le Populaire

Article Lu 11208 fois

Jeudi 20 Décembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State