Référence multimedia du sénégal
.
Google

ACCUSÉ D’ACTES CONTRE - NATURE SUR DES MINEURS DE MÊME SEXE Le gardien du centre commercial de Thiaroye risque 8 ans ferme

Article Lu 11559 fois


Le sieur Daouda Bâ serait-il un pédophile? En tout état de cause, il est accusé d’avoir procédé à des actes contre-nature sur deux enfants mineurs de même sexe. Deux jeunes garçons qu’il avait pris le soin d’héberger dans sa chambre, parce qu’ils n’avaient pas où dormir. Même s’il persiste à dire qu’il ne les avait pas touchés, ces derniers maintiendront le contraire. En tout cas, il risque 8 ans de prison ferme si le tribunal suit le réquisitoire du procureur.
M. B. et M. M. D. sont deux jeunes garçons mineurs qui ont quitté le domicile de leurs parents pour venir chercher du travail à Dakar. Au début, ils ne se connaissaient pas, le premier venait de Mbaye- Mbaye et le second de la Guinée, mais le hasard fera qu’ils partagent un même destin. Écumant les marchés et autres lieux à la quête d’un petit gagne-pain, ils ont fait la connaissance du nommé Daouda Bâ, âgé de 41 ans. Celui-ci était le gardien du centre commercial de Thiaroye. S’adressant à lui, les deux enfants lui ont demandé s’ils pouvaient dormir dans le marché, car n’ayant nulle part où aller. Daouba Bâ, en bon gardien, leur a formellement interdit cela ; toutefois, il leur a suggéré de venir habiter chez lui, et que par la suite il allait leur trouver du travail. Les deux gosses ne se feront pas prier pour accepter. Chose promise, chose due, Daouda ne manquera pas de les mettre en rapport avec deux dames Penda Seck et Saly Fall, propriétaires de restaurant au centre commercial même où il travaillait. Cependant, selon les enfants, leur bienfaiteur a vite fait de se transformer en tortionnaire. M. B. affirme avoir subi pendant 6 nuits, les assauts de Daouda Bâ. Son modus operandi ? Il le déshabillait, pour ensuite en faire de même et se coucher sur lui pour s’adonner à des actes contre-nature. Idem pour M. M. D. qui, lui, a eu plus de chance, puisqu’il ne le «touchera» qu’une seule fois, avant qu’il ne prenne la fuite, comme l’avait fait son compagnon d’infortune. Tous deux iront se réfugier chez leurs patronnes : M.B. chez Penda Seck et M.M.D chez Saly Fall. Ces dernières, s’étonnant du fait que les enfants refusaient de rentrer chez leur logeur, le soir une fois leurs tâches terminées, les a questionnés. Après maintes reprises, ils ont fini par lâcher le morceau, bien qu’ils éprouvaient une peur bleue à l’endroit de Daouda Bâ, comme l’un d’eux –M.B.- a eu à le soutenir à la barre des flagrants délits. Devant cette même barre, le mis en cause a catégoriquement nié les faits, précisant qu’il n’a aucun besoin d’abuser de ces enfants, puisqu’il était marié. D’ailleurs, a t-il soutenu, son épouse était présente quand il a hébergé les enfants. Ils dormaient tous dans la chambre, les enfants sur un matelas à terre et lui sur le lit avec sa femme. Et ce, pendant près d’une dizaine de jours. Ce qui a paru invraisemblable au représentant du ministère public qui s’est offusqué des actes du prévenu. Selon lui, c’est déjà un délit que de faire travailler des enfants mineurs, de surcroît qui sont des enfants de la rue. Convaincu de sa culpabilité, il a requis une peine d’emprisonnement de 8 ans. Tandis que l’avocat de la défense a, lui, estimé que l’on devrait plutôt remercier son client pour son geste envers ces enfants qu’il qualifie de délinquants primaires car ils ont monté cette histoire de toutes pièces. Daouda Bâ sera édifié sur son sort demain, date du délibéré.

Source: L'observateur

Article Lu 11559 fois

Vendredi 15 Février 2008


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State