Référence multimedia du sénégal
.
Google

ACCORDS DE PARTENARIAT ECONOMIQUE : Des rapports de souveraineté à définir

Article Lu 1526 fois


Tambacounda renoue avec la réflexion intellectuelle et scientifique en accueillant un débat sur les accords de partenariat économique avec en toile de fond les solutions idoines sur l’avenir de l’Afrique. Malick Ndiaye, sociologue, maître de conférence à l’UCAD, en introduisant la discussion sous l’égide de l’Inspection d’académie de Tambacounda, a mis l’accent sur ce tournant dans les rapports de souveraineté entre l’Europe et l’Afrique.

La région orientale, c’est connu, souffre d’un manque de débats et de conférences ; les rares tirés sur les volets, touchent la politique politicienne et les guerres de positionnement qui ne produisent pas d’effets sur le devenir de la région. L’Inspection d’académie de Tambacounda qui déroule son programme d’animation culturelle et intellectuelle, a mis les petits plats dans les grands en réussissant un plateau relevé avec un Malick Ndiaye, Maître de conférence au sommet de son art, les élèves et encadreurs de l’Institut africain de Management et de l’Ecole de formation des Instituteurs en plus des enseignants, les membres des ONG et les partenaires de l’école, autour de la réflexion sur les enjeux des APE.

D’emblée, Gana Sène, l’inspecteur d’académie, a recentré les débats pour souligner que la région de Tambacounda est entrain de faire un bond spectaculaire sur le triple plan de la qualité, de l’accès et de la gestion dans le cadre du programme décennal de l’éducation et de la formation. A présent, il s’agit de relever le débat intellectuel en mettant en phase les sommités pour des cours magistraux. Le programme va permettre de combler ce vide et poser les véritables problèmes de développement de la région et du pays. L’Inspecteur Alioune Ndiaye pour sa part a dit que Tambacounda se positionne désormais comme la locomotive de la production d’idées dans la sous région, avec une connexion avec le Mali, la Mauritanie, les deux Guinées qui sont voisins. « Quel avenir pour l’Afrique ? » « Quel futur pour le continent ? » Ces éléments de théorie et de pratique d’orientation et de méthode, de stratégie et de prospective, ont permis à Malick Ndiaye de dire avec force que l’Afrique est entre le marteau des APE et l’enclume du sous développement. Après les Etats qui ont rejeté les APE, pour lui, les peuples doivent jouer leur partition dira-t-il. Le rejet est important et révélateur mais, sous peine d’entamer les solidarités sous-régionales et continentales africaines et de compromettre les progrès réalisés depuis les indépendances, il a invité à la résistance historique face à l’inacceptable. Pour lui, un tournant est prévisible dans les rapports de souveraineté. Il n’a pas manqué de paraphraser le Président Abdoulaye Wade : « l’action des seuls Etats ne suffit pas dans cette entreprise de dimension historique et stratégique ». Pour lui, le Collectifs des intellectuels du Sénégal est entrain de s’impliquer par la citoyenneté et le républicanisme.

Source: Le Soleil

Article Lu 1526 fois

Mercredi 20 Février 2008





1.Posté par urgent le 20/05/2008 13:08
definissez moi les accords de partenriats ecoomiques

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State