Référence multimedia du sénégal
.
Google

ACCORD RAM-ÉTAT DU SÉNÉGAL : Une nouvelle compagnie créée sur les cendres d’Asi

Article Lu 1631 fois

Comme l’idée en avait été avancée depuis le début de la crise à Air Sénégal International (Asi), une nouvelle compagnie sénégalaise est en chantiers, qui préserve le pavillon aérien national. C’est le plus heureux dénouement de la longue aventure d’Asi, aujourd’hui en voie de liquidation.



ACCORD RAM-ÉTAT DU SÉNÉGAL : Une nouvelle compagnie créée sur les cendres d’Asi
L’accord signé hier entre le ministre d’Etat Karim Wade, pour l’Etat du Sénégal, et le Pdg de la Ram consacre le retrait du partenaire stratégique. Puisque si la Ram s’engage à apporter son appui à la création d’une nouvelle compagnie aérienne, mais ne participera pas au capital. Le Sénégal a décidé d’en prendre le contrôle, avec une assistance de la Ram au plan « des prestations techniques, commerciales et opérationnelles ». C’est une séparation à l’amiable qui est conforme aux « liens fraternels et séculaires qui unissent les deux pays », selon le communiqué de la partie sénégalaise, saluant le climat de sérénité, le dialogue et l’esprit de responsabilité tout au long de leurs discussions. En effet, le premier aspect positif a trait à la prise en charge des salaires et du passif social qui concerne les 500 travailleurs menacés par la situation de cessation de paiement. Le communiqué conjoint, signé par MM. Karim Wade et Driss Brahima va plus loin en annonçant le redéploiement du personnel d’Asi au sein des sociétés existantes entre les plates-formes de Dakar, de la Ram et de la nouvelle compagnie à créer. Les partenaires ont d’ailleurs tenu à « rappeler que la société avait subi, au cours des dernières années, des pertes cumulées importantes et des difficultés qui n’ont pas permis la reconstitution des capitaux propres de la Société ni la finalisation de la reprise de la participation de la Ram dans le capital d’Asi par l’Etat du Sénégal ».

Maintien du pavillon aérien national

Après les épisodes du différend commercial qui avait conduit à l’assignation de la Ram en justice, au clouage des avions au sol et à la cessation totale des vols, les deux partenaires ont fait prévaloir leur souci de « sauvegarder les emplois et les droits du personnel. » Aussi, avec la mobilisation des services de M. Karim Wade qui avait lui-même rendu visite aux travailleurs, le paiement des salaires du mois d’avril, ceux de mai sont garantis, en attendant le redéploiement des personnels qui démarre dès le mois de juin, comme ceux de juin pour ceux qui ne seraient pas redéployés. Déjà, à cette date, il est prévu de recruter le personnel nécessaire au démarrage de la nouvelle compagnie, en puisant dans ce vivier. Enfin, le personnel non redéployé sera correctement indemnisé, selon le ministère des Transports aériens. Pour l’heure donc, en plus des recrutements dès le mois prochain, il est prévu la mise en place d’une activité intégrée de maintenance des aéronefs tant pour la flotte de la nouvelle compagnie que pour les autres compagnies sur la plate-forme de Dakar. Les deux aéronefs immobilisés à l’aéroport (le DASH 8 Q300 et le Boeing 737 700) sont mis à sa disposition et l’accord prévoit la possibilité d’affréter auprès de la Ram deux avions supplémentaires. Un embryon qui pourrait être donc opérationnel sans tarder.

Fara SAMBE
Source Le Soleil

Article Lu 1631 fois

Samedi 30 Mai 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State