Référence multimedia du sénégal
.
Google

ABUS DE CONFIANCE: Barthélemy Dias traîne son mécanicien à la barre

Article Lu 1644 fois

Le jeune leader socialiste, Barthélemy Dias, ne badine pas ceux qui ne respectent pas leurs engagements. Ayant remis à son mécanicien, 5 mobylettes pour réparation, courant décembre 2006, le mis en cause n'a pu en réparer que trois sur les cinq, « par manque de pièces nécessaires » ; les deux se trouvant toujours au garage du réparateur à Dieupeul. Ne pouvant plus patienter, Dias-fils a choisi la voie judiciaire pour obtenir gain de cause. Ses souhaits ont été exaucés, car le tribunal a trouvé le prévenu coupable d'abus de confiance, l'a condamné à un mois ferme, et à payer 600.000 francs au plaignant à titre de dommages et intérêts.



ABUS DE CONFIANCE: Barthélemy Dias traîne son mécanicien à la barre
Babacar Faty est un jeune mécanicien âgé d'une trentaine d'années, qui a tissé de très relations avec le leader de Convergence socialiste. C'est courant 2006, plus précisément au mois de décembre, que le plaignant Barthélemy Dias lui avait remis 5 engins à réparer ; une certaine avance a été faite au mécanicien, et chaque mobylette devait être réparée pour un montant de 10.000 francs, selon le plaignant. Version balayée par le mis en cause, qui prétend qu'il était prévu 5.000 francs par engin. Barthélemy Dias précise en outre qu'il a d'abord cherché une solution à l'amiable avec le prévenu, mais en vain ; c'est ainsi qu'il était contraint de porter plainte à la police, les deux premières plaintes n'ont pas prospéré, du fait de la non présence du mis en cause. Il a fallu troisième pour l'écrouer. Comparaissant à la barre du tribunal de flagrants délits le 20 novembre pour répondre des faits auxquels il est poursuivi, le prévenu a reconnu avoir reçu 5 engins des mains de Barthélemy Dias pour réparation, en précisant que les engins étaient en très mauvais état. « Dias ne voulait pas payer beaucoup, il me payait 5.000 francs par mobylette, c'était insuffisant, puis il est venu chez moi avec un groupe d'individus, il m'a menacé de mort avec un pistolet, Dias ne dit pas la vérité », a ajouté le mis en cause. Cette version a été rejetée par le plaignant : « Il a plusieurs fois remis de l'argent à Babacar Faty, le tout dépasse un montant de 595.000 francs. Sur les cinq mobylettes, il ne m'a remis que trois, il en reste deux avec lui jusqu'ici ». Par ailleurs, Barthélemy Dias soutient que quand il est venu voir Faty à son domicile, son père l'a menacé avec un gourdin. Pour le plaignant, le prévenu avait même fui Dakar. Interrogé sur la provenance de ces mobylettes, Barthélemy Dias dira qu'il les avait achetées pour un montant de plus d'un million de francs. « Je les avais remises à mes camarades à Kaolack pour leur faciliter les déplacements pour les rencontres politiques, mais j'ai été déçu en fin de compte, car ces camarades utilisaient ces engins à d'autres fins, ils les avaient transformées en vélo-taxis », déclare-t-il. « Interrogés, ils s'accusaient mutuellement, finalement j'ai préféré les retirer une bonne fois pour toutes, pour les remettre à Babacar Faty afin de les réparer avant de les vendre, mais en vain », poursuit-il. Par le canal de son conseil, le plaignant a réclamé les 595.000 francs à titre principal, 400.000 francs de dommages et intérêts, d'ordonner l'exécution provisoire, et de fixer la contrainte par corps au maximum. Le procureur a requis l'application de la loi. Au délibéré, le tribunal a condamné le prévenu, pour abus de confiance, à un mois ferme, et à payer au plaignant 600.000 francs.

Source: L'office

Article Lu 1644 fois

Mercredi 21 Novembre 2007





1.Posté par amoctad le 21/11/2007 14:54
ah! donc Barth croit a la jsutice du Senegal. Lui qui disait que la Justice n;existe pas au Senegal?
Donc peut etre, il avait voulu dire sur le plan politique, la justice est a Wade.

2.Posté par loup le 21/11/2007 15:12
Barth ya ngui decs d, pour 50 000 fcfa rek , tu fais tout ce boucan, tu n'as qu'à reprendre les deux mobylettes qui restent c'est tout.

3.Posté par MBAYE le 21/11/2007 17:16
ha enfin des que tu es dans le petrin tu as cru a la justice de ton pays que tu as toujour decrié ensuite impitoyable que tu es pour un pauvre mecanicien de moto tu oses lui demander 400000 de dommage

4.Posté par toure abdou le 21/11/2007 17:24
pauvre mécano.ce diasz n'est pas du tout interessant

5.Posté par baye le 23/11/2007 14:00
c'est bien fait il y'a trop de truands dans ce pays à cause des massla

6.Posté par dada le 23/11/2007 14:24
ce nest mem pa 50 000 mais 20 car il reste que 2 engins diaz tu doit avoir honte de demander des domages et interet domaram ga rek amoulo dara petit types le fait que ga nangou engins thi say kharit veut tout dire espece d'affamé domaram pourtougais badola bi

7.Posté par alex le 23/11/2007 17:59
Bien fait. Au moins il ya des Senegalais qui ne font pas trop de "massla" qui est l'une des gangrenes de la societe Senegalaise. On fait de n'importe quoi avec le bien des autres car on tiendra compte d tel ou tel lien qui font que la loi ne sera pas appliquee. Le montant est moins important que le principe. Si ce mecano reussissait a s'en tirer, il essayerait autre chose plus serieuse. Il n'ya pas de petit crime. Comme on dit ici "Nip it in the bud before it grows dangerous". Well done Barthelemy.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State