Référence multimedia du sénégal
.
Google

ABUS DE CONFIANCE : Abdou Mbow disparaît avec l’argent et les vivres de ses patrons

Article Lu 11203 fois


C’est un individu tout penaud qui s’est expliqué pendant un bon bout de temps sur le délit qui lui était reproché par la juridiction régionale de Thiès. Abdou Mbow, c’est son nom, travaillait depuis quelques années chez le nommé Matar Faye, un commerçant qui a quitté son Touba natal pour s’installer à Thiès. C’est fortuitement qu’il a rencontré le nommé Abdou Mbow, charretier de son état, marié, venu de Mbour, qui est finalement devenu son employé. Depuis lors, les choses marchaient comme sur des roulettes jusqu’au jour où le ciel de leurs relations fut complètement sombre.

A quelques jours du Magal de Touba, le commerçant étant pris par de nombreuses charges, décida de l’envoyer à Touba auprès de ses épouses afin qu’il leur remette les vivres du mois destinés à la famille. Seulement, il changera de destination pour prendre la route qui va directement à Mbour. Avant de partir, il s’était d’abord rendu chez le fils de Matar pour lui demander la somme de 20.000 francs de la part de ce dernier. Le voilà à Mbour, au sein de sa famille, en lieu et place de Touba. Dans la capitale de la Petite Côte, il a passé un excellent séjour. Pendant ce temps, Matar s’inquiétait du silence de ses épouses qui n’ont même pas pris le soin de lui téléphoner pour l’édifier sur les vivres qu’il leur a envoyés. Quelques jours plus tard, il faillit tomber à la renverse quand on lui apprit que les vivres ne sont jamais arrivés dans la ville sainte. C’est ainsi qu’il entreprit des recherches pour avoir le cœur net sur la destination des vivres et l’argent remis au charretier.

Pris par les gendarmes, Abdou Mbow passa très vite aux aveux. Il a expliqué son geste par les nombreux problèmes qu’il rencontrerait et le besoin immédiat d’avoir de quoi entretenir sa famille. Le président du tribunal a trouvé son attitude pas du tout sérieuse pour quelqu’un qui est mis dans de bonnes conditions de travail. Abdou Mbow s’est confondu en excuses et a promis de rembourser l’intégralité de ce qu’il doit à son patron qui n’a même pas jugé nécessaire de se présenter à la barre du tribunal. Le prévenu en a pris pour un mois ferme de prison.

Source: le Soleil

Article Lu 11203 fois

Jeudi 27 Mars 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State