Référence multimedia du sénégal
.
Google

ABDOU LATIF COULIBALY «L'aide à la presse a atteint ses limites »

Article Lu 1691 fois

La commission «Institutions, Liberté et Citoyenneté» des Assises nationales présidée par l'ancien ministre Maimouna Kane a validé, samedi dernier, trois documents. Le premier document est relatif au pluralisme médiatique, le deuxième à la gouvernance locale et le dernier au système démocratique au Sénégal. Pour Abdou Latif Coulibaly, président de la sous-commission «Pluralisme médiatique», il faut une nouvelle forme d'aide à la presse. Car, estime-t-il, «l'aide budgétaire à la presse a atteint ses limites».



ABDOU LATIF COULIBALY «L'aide à la presse a atteint ses limites »
«Il faut un cadre structurel pour le renforcement des capacités des moyens des médias.» C'est du moins l'avis d'Abdou Latif Coulibaly, président de la sous-commission «Pluralisme médiatique» qui présentait, samedi, son rapport à la commission «Institutions, Libertés et citoyennetés» des Assises nationales. Une commission présidée par l'ancien ministre Maimouna Kane. Ainsi, ce document d'étape qui sera validé, à son tour, par le bureau des Assises nationales contient l'état des lieux sur la politique de communication de l'Etat, les propositions opérationnelles des médias, le tracé global pour le renforcement des moyens des médias et le cadre législatif d'évolution des médias au Sénégal.

Mais d'ores et déjà, le président de la sous-commission «Pluralisme médiatique» a tenu à souligner que l'aide budgétaire à la presse sous sa forme actuelle a atteint ses limites. Pour Abdou Latif Coulibaly, il faut donc «une aide à la presse basée sur une politique de détaxation des matériaux entrant dans le cadre du travail des journalistes pour permettre à la presse de participer au renforcement de la démocratie,»

Toujours dans son diagnostic, le président de la sous-commission «Pluralisme médiatique» soutient qu'on doit imiter les pays occidentaux dans la manière dont ils aident leur presse. Á titre d'exemple, Abdou Latif Coulibaly souligne qu'au-delà de la détaxation, il faut revoir le cadre de la fiscalité des entreprises de presse. Car, á l'en croire, dans certains pays, les entreprises de presse ne paient pas les mêmes taxes que les autres entreprises. «D'un autre côté, il faut revoir le cadre d'exercice des journalistes pour que la presse puisse jouer un rôle dans le renforcement de la démocratie», a-t-il souligné.

Par ailleurs, la commission «Institutions, Liberté et Citoyennetés» a aussi validé deux autres documents à savoir la gouvernance locale, ainsi que celui qui est relatif au système démocratique. Pour la sous-commission «Gouvernance locale», la question centrale tourne autour d'une perspective d'avenir, ainsi que l'architecture institutionnelle et le financement des collectivités locales.

Birame NDIAYE (Stagiaire)

Source: Walf Gran Place

Article Lu 1691 fois

Mardi 7 Octobre 2008




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State