Référence multimedia du sénégal
.
Google

ABDOU LATIF COULIBALY EVALUE L’ASSEMBLEE : '''77 % DES DEPUTES NE SONT BONS A RIEN''

Article Lu 1944 fois


* 30 % d’entre eux sont, à peine, lettrés

A l’Assemblée nationale sénégalaise, près d’un quart des députés ont à peine un niveau scolaire du secondaire. C’est la révélation faite par Abdou Latif Coulibaly qui faisait un diagnostic des institutions sénégalaises lors d’une conférence publique. Ce qui rejaillit sur la qualité de leur travail en tant que parlementaires. Selon le conférencier invité, le week-end dernier, par le Comité France des assises nationales pour discourir sur les institutions du pays, la plupart des Cv de ces députés sont des ‘faux’.



ABDOU LATIF COULIBALY EVALUE L’ASSEMBLEE : '''77 % DES DEPUTES NE SONT BONS A RIEN''
(Correspondance permanent à Paris) - Invité par le Comité France des Assises nationales, Abdoulaye Latif Coulibaly a fait un diagnostic de la situation des institutions politiques, judiciaires et de la citoyenneté sénégalaise. Le résultat de son analyse est implacable pour l’Assemblée nationale. ‘47 % des députés qui siègent à l’Assemblée nationale ont à peine le niveau du secondaire’, soutient Abdou Latif Coulibaly qui informe qu’il est en train de finaliser ‘un travail’ dans ce sens. Avant de préciser que ‘sur la simple consultation des Cv qui ont été publiés, on arrive à un constat lamentable’ que la plupart d’entre eux ‘sont faux’. Dans ses calculs, il révèle que ‘13 % des députés ont, eux, un niveau universitaire confirmé, 30 % sont à peine lettrés’. Et la conclusion qu’il en tire, c’est que ‘77 % des députés ne sont bons à rien’. Pour le directeur de l’Issic, les députés sénégalais ne sont pas ‘préparés à faire un travail législatif’. ‘Ils ne comprennent même pas la langue dans laquelle les projets de loi sont rédigés. Est-ce qu’ils peuvent faire un travail responsable ? Au-delà du phénomène majoritaire, il reste que notre Assemblée nationale est incompétente pour faire le travail pour lequel elle a été élue. J’ai suivi récemment les péripéties du renvoi du président de l’Assemblée nationale. Plus d’une trentaine de députés ont pris la parole pour dire : ‘Moi, je suis un député d’Abdoulaye Wade’. Cela traduit simplement la mentalité des gens’, déplore le Grand reporter de Sud Quotidien. Il estime que si ‘l’institution parlementaire est faible, c’est à cause du phénomène majoritaire, mais aussi à cause de la politisation extrême de l’Assemblée’. Il reconnaît tout de même que ‘c’est tout à fait paradoxal de parler d’une Assemblée nationale et de parler de politisation’. Très en verve, il martèle : ‘Ce ne sont pas nécessairement les plus compétents pour faire un travail législatif qui sont appointés pour être députés à l’Assemblée nationale. Ce ne sont pas nécessairement les plus méritants qui sont appointés pour figurer sur la liste, mais simplement les courtisans les plus en vue, ou supposés être des porteurs de voix dans les départements, dans les régions, et qui sont les intermédiaires entre les partis politiques et les citoyens électeurs’.
Nostalgique, Abdou Latif Coulibaly l’est également quand il pense à l’Assemblée nationale des années 1970, comparée à celle sous la présidence Wade. ‘Le niveau des débats à l’Assemblée nationale en 1978 n’a absolument rien à voir avec le niveau actuel. Ceux qui se souviennent de cette période-là se rappellent des passes d’armes entre Habib Thiam, Abdoulaye Wade, Fara Ndiaye, Serigne Diop. Le niveau de l’Assemblée nationale en 1978 est de 50 à 60 % plus élevé que le niveau de l’Assemblée actuelle’, compare-t-il.

L’analyse critique des institutions sénégalaises ne s’est pas seulement arrêtée sur l’Assemblée nationale. Le gouvernement a reçu une volée de bois vert du journaliste écrivain. ‘Prenez le gouvernement, 30 % du gouvernement ont directement ou indirectement combattu Wade. Aujourd’hui, ils utilisent les mêmes arguments pour Wade qu’ils utilisaient hier pour le compte d’Abdou Diouf’, relate-t-il. Avant de regretter le fait que ‘cela a tendance à faire croire qu’aujourd’hui, au Sénégal, que ce qui est légitime et normal, c’est d’être un renégat ou un traître’. Car, pour lui, ‘la récompense va essentiellement, aujourd’hui, aux traîtres’. Il donne le cas du nouveau président de l’Assemblée nationale. ‘Mamadou Seck qui vient d’être promu à la tête de l’Assemblée nationale a été au Pit, au Ps et, plus grave, il a été fabriqué dans une officine du Pds par Idrissa Seck. Il a été l’un de ses principaux contempteurs. Il est aujourd’hui président de l’Assemblée nationale. Plus grave, c’est lui qui est venu dans le bureau de Maky Sall lui proposer la lettre par laquelle on a convoqué, non pas Karim Wade, mais l’Anoci’, semble s’indigner le patron de l’Issic.

Les autres institutions du pays ont été soumises aux critiques du journaliste-écrivain. C’est le cas de la justice et de la Présidence de la République, entre autres. ‘Il y a aujourd’hui un constat qui est fait : la pratique du pouvoir d’Etat au Sénégal a fait en sorte que toutes les institutions ont été vidées de leur substance et de leur signification profonde par rapport, d’abord, à la gestion de la citoyenneté, à la gestion de l’administration, et surtout par rapport à la gestion de manière générale de la République. Voilà à quoi nous avons assisté durant cette période 2000-2008. En fait, on peut même se demander si les institutions existent au Sénégal. Si elles existent, elles n’existent que de nom, malheureusement. Il y a un homme autour de qui se structure, se fait, se défait, tout ce qui est entrepris au Sénégal’, critique-t-il.

Moustapha BARRY

Source: Walfadjri

Article Lu 1944 fois

Mercredi 26 Novembre 2008





1.Posté par miza le 26/11/2008 15:56
Bien vu au moins y a des gens ki reflechissent dans e pays Abdoulaye wade doit savoir k desormais plus rien ne sera comme avant on a compris tout son jeu alors k il fait tout ce k il veut mais on l'attend.Ils utilisent nos institutions ces gens là pour en faire tout ce k ils veulent ils s en foutent de ce que le peuple vit mais c'est grave ce ki se passe dans ce paye. Alors nous jeune levons nous é réagissont avant k il ne soit trop tard.

A bon entendeur salut

2.Posté par pape le 26/11/2008 16:38
wade a besoin des personnes qui ne reflechissent pas a l'assemble

3.Posté par Alou le 26/11/2008 16:43

L'assemblée nationale est une chambre législative sénégalaise où siège des hommes et des femmes, de sagesse, patriote, profondément attaché à la cohésion et à l'unité de notre cher pays.
Les Sénégalais qui ne s’y trompent pas sont conscients que ce journaliste-politicien sans attache politique précise, verse de façon permanente dans la calomnie et la diffamation. Au nom de quoi Latif se permet-il de traiter les Députés de « totto » ? Vraiment c’est regrettable pour quelqu’un qui revendique le titre de Professeur.

4.Posté par zou le 26/11/2008 16:44
Latif, a toujours souhaité la déconfiture du parti au pouvoir. Ce qui l'amène inéluctablement à avoir une lecture subjective de la situation du pays. Partant de là, il ne saurait traduire la vraie pensée et le ressenti des Sénégalais à l'endroit du présent régime.
Ces Députés dont tu fais allusion ne doivent leur légitimité qu’à la volonté majoritaire d’u peuple Sénégalais librement exprimé à travers les urnes d’un peuple majeur.
Emettre de telles critiques à l’endroit des Députés revient à remettre en cause le choix des Sénégalais. Et je pense que c’est un manque de respect vis-à-vis du peuple Sénégalais.

5.Posté par zigui le 26/11/2008 16:57
je ne sais pas si ZOU ou Za avec ton pseudo de fille la Latif a raison les Senegalais peuvent bien se tromper il a le droit de dire que ce sont des monstres qui sont au parlement il est libre de fustiger ce n'est pas interdit par la loi

6.Posté par Gazcarbonique le 26/11/2008 17:04
Alou et Zou,manque Fou pour compléter leur famille. Merci LATIF. Choix difficile que vous avez fait alors que par le simple silence vous auriez pu tout avoir. Dieu sait reconnaitre ............ . Le peuple victime aussi.

7.Posté par justo le 26/11/2008 17:09
Latif je vous demande pardon, au lendemain des élections de 2007 je vous ai insulté à cause de cet espèce président.

Malheureusement il me semble que tu n’as pas compris jusqu’à présent que WADE n’a besoins genres (des moins que riens).

Un Homme digne ne peut pas être avec WADE.

8.Posté par justo le 26/11/2008 17:09
Latif je vous demande pardon, au lendemain des élections de 2007 je vous ai insulté à cause de cet espèce président.

Malheureusement il me semble que tu n’as pas compris jusqu’à présent que WADE n’a besoins que ces genres (des moins que riens).

Un Homme digne ne peut pas être avec WADE.

9.Posté par joe sylla le 26/11/2008 17:22
la revolution thianta en marche ....

10.Posté par alia ndoye le 26/11/2008 17:44
Les analyses d’ALC ne reposent sur aucune objectivité, dès lors seuls les pourfendeurs du régime actuels qui s’y intéresseront. Cet homme avait clairement déclaré, à paris, lors d’une cérémonie de dédicace d’un des livres, qu’il ne souhaitait qu’une seule chose à savoir, la déconfiture du PDS. Les propos d’un tel journaliste ne répondent qu’à une logique d’opposition et d’un sentiment de haine que l’homme a toujours nourri face au Président WADE. Cependant, ces agissement digne d’un autre âge, n’aura aucun effet sur l’engagement du Président WADE à hisser notre pays au rang des nations émergentes.

11.Posté par walou le 26/11/2008 20:43
Ce Grand Monsieur sait ce qu'il dit.Il mérite le respect de tous les Sénégalais car il nous édifie sur des sujets importants qui passeraient inapperçus comme l'avion présidentiel,sur les mensonges de ceux qui nous dirigent.Qu'on le veuille ou non Latif est un homme pertinent et rigoureux dans ses analyses,un homme courageux dans ses positions et surtout un véritable patriote.Pour exemple El Malick Seck a parlé d'argent volé par le Président il a écopé de 3 ans fermes,Latif lui est allé plus loin en parlant de Wade et de sa femme comme les principaux commanditaires de l'assassinat de Me Sèye et il est toujours libre.ça mérite réflexion.

12.Posté par ntouroudou le 26/11/2008 22:10
c'est ça qu'on attend d'un leader. Talla Sylla Barthélémy Dias Abdou Latif Coulibaly et Souleymane Jules Diop El Malick Seck bilahi maléne beug on veut des gens comme vous
Je n'ai cité que cinq et pourtant on est 12 millions de Sénégalais sans compter ceux de la diaspora
Sénégalais réveillons- nous pendant qu'il est encore temps

13.Posté par essamaye le 27/11/2008 14:10
Ce monsieur COULIBALY qui se prend pour etre le plus instruit du monde est-il capable de nous parler de la culture de ses ancetres?demander aux citoyens sénégalais qui n'ont jamais été à l'école occidentale de voter pour soi meme et les traiter d'illetrés aprés, nous donne le niveau d'éducation maternelle de son auteur

14.Posté par BOY BOU REW le 27/11/2008 20:00
TOI TU DEVRAIS TE TAIRE AVEC TA RTETE DE SAOULARD TU FAIS PARTI DES JOURNALEUX LES PLUS SAOULARDS DU PAYS....JAMAIS UNE IDEE CONSTRUCTIVE RASSEMBLEUR IL NYA K LES C.O.N. ET SAOULARD COM TOI KI TM.SA DA.Y.O.U. NDAY

15.Posté par PAPIS NDAO le 27/11/2008 20:03
LE DRAGON DORMANT
« Mon Dieu protége moi de mes amis, mes ennemis, je m’en charge !!! »

Pertinente analyse, mais en filigrane, on peut noter que SJD fait plus de tord à MS que de bien!! Reste que tous les potentiels candidats à la succession de Wade sont entrain d'être passés à la moulinette!!!

Idy est taxé de voleur et de détourneur de denier Public! De perfide et de « Iznogoud » pressé d’être calife à la place du calife !!

Macky Sall de peureux et de lâche qui aurait aidé à la liquidation de Idy ; et asseoir la politique de musellement des pourfendeurs de wade !

L'Opposition FSS, molle, occupée dans des "assises" alors que le peuple l'attend "debout" à défendre la République!! Elle est sans leader charismatique à même de fédérer et de capitaliser sur un Présidentiable, la haine et la révolte qui anime les Sénégalais de toute couche sociale qui a finit de vomir ce régime honni et nul !
Djibo, sa tortuosité et ses hauts faits d'armes au PS le disqualifient d'office!! Il a en lui les gênes de la trahison et de l’intérêt bassement « carnassier » et « qui ne vit que pour les priviléges (…) », dixit ces ex camarades !

M Niasse, ne fait plus rêver, dinosaure des temps modernes au crépuscule de sa vie politique! Il a à un moment donné porté un bout de notre espoir, mais son compagnonnage avec Wade et ses déboirs à la Primature ont écorné son aura. Le peu qu’il lui en reste devrait être mis à gérer ses avoirs et à continuer à assurer pour les UN des missions !

Tanor, est un mal nécessaire pour le PS car aucun autre ténor ne s’est mis en valeur ;Il faudra au PS une véritable mue de son parti, une sérieuse introspection et un rajeunissement de ses effectifs pour espérer un assez bon score à des joutes électorales !

Reste des jeunes du genre de Ch Bamba Diéye du, pertinent, ambitieux, mais qui manque de base Nationale pour le porter! Il a de très bonnes idées, un profil de future leader et une bonne marge de progression à fructufier !
La société civile quand à elle, n'est efficace, qu'en communiqué larmoyant et en annonces à effet de manche!! Aucun de ses représentants n’a assez de charisme et de bagout pour en découdre avec les loups de la politique !

Le Prince Karim???? C’est la sourde menace qui empêche secrètement tous aux vieux briscards libéraux de rêver à un avenir Présidentiel en Paix !! Oui, vous avez bien lu ! Karim devrait plus se méfier des cadres du PDS que de l’opposition qui ne le prend pas pour le moment au sérieux ! Malgré la toile qu’il est entrain de tisser minutieusement aidé en cela par son père et quelques un de ces fidèles affidés et Lieutenants, Karim est encore à des longueurs du fauteuil ! Son shadow cabinets composés d’éminences grises et de « Spin Docters » qui ont fait les chancelleries du monde !

Qu’ils l’avouent ou pas, ils sont très peu nombreux à voir en ce jeunot le successeur du père ! Dans leurs tranchées, et dans certains cercles et salons feutrés, les discussions, les arrangements, les pactes secrets sont entrain d’être noués pour contrer toute velléité de dévolution monarchique du pouvoir !

Cela démontre une des facettes de nos politiques, leur capacité à être hypocrites au point de louer devant les medias les qualités d’homme d’Etat du « P’tit » alors qu’en privé ils ne se cachent pas de le démolir de sortir des grossièretés et des choses peu catholiques sur sa morale, ses penchants, ses aptitudes à diriger savamment distillés dans la presse !

Mais qui sont ces hommes de l’ombre ? Qui sont,sans en avoir l’air entrain de tisser de véritables toiles d’araignées, Nationales et Internationales avec des ramifications à des niveaux insoupçonnées ! Qui sont ces Messieurs qui jurent que le mandat de Wade n’arrivera pas à terme et que demain, c’est…. Aujourd’hui et maintenant !

Tous les favoris sont maltraités et vilipendés, voués aux gémonies et à la vindicte populaire ! Mais remarquez, aussi bien Wade que le fiston, bien que victimes de tirs à boulets rouge par…. La presse et non l’opposition, sont à peine défendues par un pelé et trois tondus ! Qu’est-ce qu’ils attendent ces messieurs et dames du PDS pour défendre leur mentor de façon ferme , ouverte et sans équivoque !!!!

Wade ne fait plus courir, il ne fait plus recette ! Et aussi bien les « futés » le sentent que les grands décideurs au niveau international. Un ou deux candidats mystères ont été rapprochés par les « Bilderbergers » pour être éventuellement leur pion au Sénégal, à l’insu du vieux ! La capacité de nuisance et la détermination de ces « Maîtres du monde » est telle que, maîtrisant parfaitement les arcanes de décisions et de vote des Sénégalais, des grands marabouts et autres responsables moraux sont subrepticement rapprochés pour préparer la venue DU CANDIDAT !
J’avais averti Pape Diop en son temps et bien avant lui Macky SALL du temps où il était au faite de sa puissance, voyez le résultat maintenant !!! Jamais élection ne drainera autant de passion, de lutte mystiques à TOUS les niveaux, de magouille, de tripatouillage et d’alliance contre nature que celle des élections à venir !

Et en vérité une surprise de taille attend les Sénégalais au sortir de ces joutes toutes particulières, où des intérêts inavoués et tapis dans l’ombre semblent travailler pour le président et son fils alors qu’ils s’arment de leurs secrets les plus tordus, de leurs sources de financement, de leurs connections avec les monarchies arabes et des réseaux sous terrain des Builderberg ! Avec un coup d’œil aux participants de l’avant dernière rencontre en 2006 à Ottawa, les esprits avisés pourront peut être avoir une idée sur le dauphin caché !

Exit les loups (IDY et Macky) que deviennent les Dragons somnolant dans les lambris dorés, les yeux accrochés au fauteuil…Que ne feront ils pas avec les moyens colossaux prêts à être mis à leur disposition, qui a parlé de …………Obama !

16.Posté par BOY PIKIN le 27/11/2008 20:04
BIEN DI BOY BOU REW

17.Posté par PIS2BAYE le 27/11/2008 20:07
KOULA ABBAL BEUT FOUKO NEKH NGAY KHOL

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State