Référence multimedia du sénégal
.
Google

A quelques jours de la rentrée des classes : L’Intersyndicale de l’enseignement rafraîchit la mémoire à l’Etat

Article Lu 1378 fois


Au sortir de l’audience du 30 mai dernier, l’intersyndicale de l’enseignement avait suspendu son mot d’ordre de grève. Cependant, celle-ci semble revenue sur sa décision. Elle a, en effet, organisé une conférence de presse hier dans les locaux de la Bourse du travail pour se rappeler au bon souvenir de l’Etat.

‘Nous ne sommes plus au stade de négociations, nous demandons plutôt à l’Etat de respecter ses engagements. Il ne s’agit plus de superposer des protocoles d’accord jusqu’en 2015. Nous demandons à l’Etat un respect pur et simple des engagements’, a déclaré, d’entrée de jeu, le coordinateur du syndicat national de l’enseignement élémentaire (Sneel), Atoumane Diaw. Si l’intersyndicale reconnaît qu’entre 2003 et 2006, le gouvernement avait procédé à un recrutement de 1 375 maîtres contractuels et 380 professeurs par année, sa préoccupation du jour reste d’ordre social, financier et pédagogique. Pour cela, les points les plus récurrents de leurs revendications ont été l’octroi de l’indemnité de recherche documentaire (Ird) à tous les enseignants sans contrepartie horaire et la question des parcelles à Dakar et dans les régions. Sur ce, les syndicalistes de l’enseignement ont brandi des menaces à peine voilées selon lesquelles si l’Etat ne respecte pas ses engagements, ils iront en grève les 24, 25 et 26 octobre prochain.
Par ailleurs, sur la question de l’Ird, le secrétaire général de l’Union démocratique des enseignants (Uden), Mamadou Diop Castro pense qu’à ce niveau, il y a espoir d’un début de solution. Reconnaissant, toutefois, que le président de la République ne décaissera pas 7 milliards sans garantie de l’autre partie. Se défendant d’hypothéquer l’année scolaire si l’Intersyndicale part en grève, M. Castro impute cette responsabilité à l’Etat. Parce que, selon lui, c’est le gouvernement qui est au ‘début et à la fin de tout le processus’.

Mamadou Diop Castro a, par ailleurs, rejeté en bloc les accusations du ministre de l’Education, Moustapha Sourang selon lesquelles les grèves des enseignants ne portent jamais sur les questions pédagogiques, mais seulement sur les questions statutaires et financières.

Pour aller jusqu’au bout de son combat, l’intersyndicale a mis en place un plan d’action qui comprend des campagnes d’information et de sensibilisation qui seront menées sur tout le territoire national.

Cheikh KABA (Stagiaire)
Source: Walfadjri

Article Lu 1378 fois

Jeudi 4 Octobre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State