Référence multimedia du sénégal
.
Google

A LA DÉCOUVERTE DE SAMBA SÈNE: Un banquier de la City devenu chanteur

Article Lu 12215 fois

Chanteur sérère ne maniant pas la langue de Léopold Sédar Scnghor, Samba Sène à su faire montre de son art en Angleterre et souhaite l'étendre au pays de ses origi­nes. C’est dans ce cadre qu'il est venu au Sénégal tâter le terrain en attendant la sortie de son premier album prévue pour mars 2010. Il revient dans cet entretien sur son parcours, son style musical et ses influences.



A LA DÉCOUVERTE DE SAMBA SÈNE: Un banquier de la City devenu chanteur
C'est en 1999 qu'il s'exile en Angleterre. Parti étudier, il se retrouve quelques années plus tard devant un public, une guitare dans les bras et un micro. Samba Sène c'est son nom, Sénégalais bon teint, taille moyenne et des dread­locks souvent jalousement cachés dans une casquette aux couleurs du drapeau jamaïcain. Sa coiffure laisserait croire que Samba s'inves­tit dans la musique reggae. Cependant, notre bonhomme fait dans un genre musical particulier qui lui est propre et qu'il qualifie de « world music ». « Je fais une musique qui m'est propre avec une variété de sonorités dont celle tradi­tionnelle du Sénégal et ce choix c'est juste pour élargir mon public et m'imposer sur le plan mondial », explique-t-il. Car, pour lui, jouer du mbalax équivaut à restreindre son public qui se limiterait aux simples Sénégalais de Londres et à quel­ques Gambiens. Et son ambition dépasse cela.

Après ses études à Londres, Samba s'était consacré entière­ment à son travail de banquier de la City londonienne. En effet, après des études en comptabilité et finances, il a été coopté dans une banque londonienne. La musique n'était qu'un passe-temps qui a fini cependant par absorber l'essentiel de son emploi du temps. Issu d'une famille de musiciens, il ne pouvait y échapper, ayant cet art dans le sang. C'est mon oncle Bernard Preira qui m’a écrit mon premier texte et je jouais à bas âge avec la guitare d'un autre de mes oncles, Pierre Preira », raconte-t-il.

Dans sa famille se compte aussi un rossignol du nom de Camille Ndiaye qui est lui aussi son oncle et qui, dit-il, l'a beaucoup influencé. C'est en 2000 qu'est né son groupe qu'il a baptise « le Diwaan ». « Je jouais à travers les rues de Londres et c'est là-bas que j'ai rencontré les deux premiers musiciens avec les­quels j'ai formé le « Diwaan », explique-t-il. C'est par la suite que d'autres musiciens, dont un Aus­tralien, un Ecossais et un Amé­ricain, ont rejoint le groupe.

La formation participe à des festivals dont celui annuel d'Edin­burgh international festival (festi­val international d'lndinburgh). Puis c'est l'éclatement en 2005 après quelques différends entre les membres. Samba Sène et le Diwaan ont monté un autre suite à ces ruptures un autre groupe qui survit et depuis un an le jeune sérère se consacre intégralement à sa musique.

En séjour au Sénégal pour renouer contact avec ses anciens amis, Samba prépare aussi la sortie de son album prévue pour mars 2010. Son groupe reconstitué compte actuellement deux Séné­galais dont un membre fondateur du Ceddo, Jules Sow, et un ex-cla­viste de "Thione Seck, Khadim Thiam. C'est avec eux et les autres membres qu'il compte mettre sa première production sur le marché. Et Sène compte bien sensibiliser son public sur les conditions des jeunes et la situation du pays. Il souhaite en outre démontrer à l'opinion publique l'importance de certaines figures culturelles de ce pays disparues dont feus Ndiaga Mbaye et Makhourédia Guèye.

Samba chante en wolof, en français et en anglais, mais pense déjà à une ouverture aux autres langues nationales.

Bigué BOB
Source Walf Grand Place

Article Lu 12215 fois

Samedi 12 Décembre 2009





1.Posté par la belle le 12/12/2009 10:04
pourquoi ne pas chanté en sérére si tu veux du succé ne laisse pas ta culture il faut faire comme baba mal merci

2.Posté par Abdou le 12/12/2009 10:19
Belle khana meunoo lire. On a bien ecrit que degoul sereer. Samba Sene est un boy Dakar et on a fait le lycee Blaise Diagne ensemble. Il etait tres tribulant (pratiquement toute la classe d'ailleurs!) .thioki rek ak khouloo. boy khana change nga? Un ami du petit quartier

3.Posté par samba sene le 12/12/2009 13:02
salu samba sene
je te conseil de venir me voir. Je suis ton homonyme et de meme etni que toi mais quand meme je parle serere.
J'ai plein d'idée en chanson. Appelle moi sur le 765668074. je veux t'offrir pleines de chansons.
merci

4.Posté par Samba Sene And Diwan le 14/12/2009 20:03
Merci Belle comme l a dit mon homonyme j apprendrais mon Sereer sans probleme :)
Mais Abdou nous sommes devenues sages j' espere :) Legui mome ba nanou khoulo.
Samba ca me fera un tres grand plaisir de vous rencontrer avant que je ne retourne en Ecosse, j ai ton numero de toute facon.

Merci a tous, mais Abdou j ai rencontrer Abdou Samb sur facebook, il vie a NY

Diarama
Samba Sene And Diwan

5.Posté par Abdou le 28/12/2009 09:39
Samba c'est bien moi Abdou Samb de facebook mais je ne vis pas a ny je suis a Las Vegas de l'autre cote. Aussi ns ne ns sommes pas rencontres sur facebook boy khana dangama fate (je ne vais pas mettre le nom entier.loool)Khana danga fate Madame Ayyou (prof francais), madame deboeuf (maths) madame boye ay baba tall, lamine fam, etcc... Fils gnoo bokhonn classe jusqu'a la 4e. i have your number I will give u a call when you get back

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State