Référence multimedia du sénégal
.
Google

A DEFAUT DE LA COMPAGNIE ANNONCEE PAR KARIM WADE: Des agences aériennes européennes volent au secours de la Casamance

Article Lu 1864 fois

En attendant la naissance de la nouvelle compagnie aérienne Air Téranga annoncée en grande pompe par le ministre des Transports aériens, Karim Wade, la population du Sud accueille à bras ouverts les compagnies aériennes XL-Airways et Go-voyages. Lesquelles vont à, partir de demain, assurer la desserte Paris-Dakar-Cap-Skirring.



A DEFAUT DE LA COMPAGNIE ANNONCEE PAR KARIM WADE: Des agences aériennes européennes volent au secours de la Casamance
Il ne fait aucun doute que les compagnies aériennes européennes sont en train de jubiler avec l’absence d’une compagnie aérienne nationale au Sénégal. Pour preuve, des tours opérateurs comme la Rmc, établis en France, exploitent sans gêne l’espace aérien sénégalais pour débarquer leurs touristes. Ce qui constitue un manque à gagner de plusieurs milliards de francs Cfa pour les caisses de l’Etat. Un mal nécessaire. Même si les hôteliers en tirent profit.

D’ailleurs, la compagnie aérienne XL-Airways fera son vol inaugural demain à destination du Cap-Skirring. La compagnie européenne, réputée sécurisée, a des appareils de plus de 120 sièges. Elle exploite des vols affrétés et/ou réguliers sur des destinations moyen et long courrier avec une flotte dotée de 3 Airbus A320-200, 1 Boeing B737-800, 2 Airbus A330-200. Et à compter de demain, la compagnie aérienne atterrira dans le Sud du pays tous les vendredis pour y débarquer des touristes, après une escale à l’aéroport Léopold Sédar Senghor. «Nous sommes pour la venue des touristes à bord des compagnies XL-Airways. Au moins, cela nous permettra de nous frotter les mains. Car, avec la disparition de la compagnie aérienne Air Sénégal international (Asi), nous avions commencé à baisser rideaux. D’ailleurs, plusieurs hôteliers avaient diminué leurs personnels», expliquent à l’unisson des gérants d’hôtels implantés au Sud du pays. N’empêche, ils notent que les compagnies aériennes affrétées par les Tours-opérators ne peuvent pas combler le vide laissé par la défunte Asi. Des sources proches de celle-ci abondent dans le même sens, «ça va décongestionner la zone sud. C’est bien que cette navette se mette en place. Car, cela va soulager la population du Sud. L’Etat est conscient que nous voulons une compagnie nationale. S’il estime que ce n’est pas une priorité, nous n’y pouvons rien». Un ingénieur du monde aéronautique constate qu’il s’agit de l’application de la nouvelle culture aérienne «Open Sky» (ciel ouvert). «Comme la compagnie aérienne n’est pas encore sur place, on doit applaudir des deux mains. Et quand la nouvelle compagnie verra le jour, ce sera une fierté nationale.»

A noter que Go-voyages - un "Tour-operator" avec plusieurs compagnies aériennes européennes, spécialisé aussi dans la vente de billets d'avion - exploitera également la destination de Cap-Skirring via Dakar à partir du 19 décembre.

Pourtant, lors de l’audience que le Président de la République Me Abdoulaye Wade avait récemment accordée aux cadres de la Casamance, conduits par Pierre Goudiaby Atépa, le problème du transport entre la région Sud et la capitale faisait partie des doléances des cadres. Les compagnies européennes viennent y répondre en partie.

Mamadou SECK
Source L'Observateur

Article Lu 1864 fois

Jeudi 22 Octobre 2009





1.Posté par ALIOUNE BADARA le 22/10/2009 17:41
Makhalah !!! Bok Air Sénégal International ak marocains yi baparé recruté du n'importe quoi dilène fèye aye salaires you élevé alors que avions yi dougueul khalis bi marocains yi gnolène moome.

Les marocains ne se sont pas faits prier pour délocaliser l'entretien des appareils tout comme la quasi totalité du frêt sur leurs propres avions avant de privilégier d'autres lignes au détriment de la destination Sénégal.

Aux Saoudiens qui comptaient mettre à la disposition de la nouvelle compagnie aérienne deux avions, les marocains sont allés raconter que ce sera peine perdue parce que les produits d'exploitation de leurs deux avions serviront à payer un personnel pléthorique sans aucun rapport avec un personnel de compagnie de navigation aérienne.

Les saoudiens convaincus par de tels arguments ont préféré désister au dernier moment.

Karim pourtant s'était honteusement penché sur les curriculum vitae des ex agents d'Air Sénégal International puis avait remercié la moitié de cette foule inutile pour la nouvelle compagnie mais il semble bien que sa peine est paerdue parce qu'apparemment, aucune compagnie aérienne sérieuse ne veut d'un partenariat pour l'exploitation d'une compagnie aérienne avec le Sénégal.

C'est triste !!!

Que voulez-vous c'était la bamboula à Air Sénégal International ! Maintenant c'est fini !

2.Posté par sare le 22/10/2009 19:00
c est presque comme un jeu d'enfant..vous allez m applaudir ou je fais rien..le pays est puni par le roi et son fils heritier.

3.Posté par ndoxé le 22/10/2009 20:57
k'est ce krime a reussi depuis sa naissance? De son bac à air senegal rien! c un looser et voilà! il élimine toutes les sociétes ki peuvent cconcurencer les siennes ou celles où il est actionnaire.Il a été nmmé non pas pour le devenir su senegal mais pour defendre ,controler et prospérer les biens de la famille.

4.Posté par hamza le 23/10/2009 12:18
C’est la première fois que je vois des commentaires qui touchent le fond du problème ASI (selon macomprhension du dossier; je peux me tromper)

Les Sénégalais ont tué leur compagnie et ont perdu toute crédibilité pour qu’une compagnie sérieuse s’associe avec le Sénégal pour créer une nouvelle compagnie.

Oui ASI a été tuée par le retrait du Handling (qui a pris le Handling ?) qui constituait pour la compagnie la source de ses équilibres financiers.

ASI a été tuée par l’opération HAJ 08 qui a été donnée à une agence saoudienne au lieu de la confier à la compagnie nationale.

Je peux citer pleins de coups qui ont fini par abattre définitivement ASI.

J ai suivi le dossier ASI, et permettez moi de dire que les Sénégalais ne considéraient pas cette compagnie la leur ; une compagnie nationale, aux couleurs du pays, qui a créé des emplois directs et indirects dans tout le Sénégal, qui a décongestionné plusieurs régions du Sénégal, qui a fait la fierté des Sénégalais en Afrique Subsaharienne. Non, les Sénégalais était focalisé sur la RAM. La RAM qui s’engraisse grâce à ASI, qui détourne le trafic du Sénégal au détriment d’ASI, et j en passe.

ASI ne peut pas durer, car elle ne se sentait pas Sénégalaise. C’est la faute des Sénégalais qui n’ont pas su l’adopter avec ses défauts, et avec tout le bien qu’elle a apporté au pays.

J’espère que la disparition d’ASI soit une leçon pour les Sénégalais. Bon courage et bonne chance pour la suite.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State