Référence multimedia du sénégal
.
Google

Á BOUT DE SOUFFLE FACE Á DES CONTESTATIONS RECURRENTES: Wade « rêve d’un Sénégal où il n’y aura plus de grève » avec le Conseil économique et social

Article Lu 1404 fois

La première session ordinaire du Conseil économique et social (Ces) a été l'occasion pour Me Wade d'exprimer son « rêve d'un Sénégal oú il n'y aura plus de grève». Une mission dévolue à l'institution présidée par Ousmane Masseck Ndiaye qui, en compagnie des conseillers, doit arriver à «l'objectif : turbulence zéro ».



Face aux «mécanismes permanents de résolution des conflits (qui) sont mis à rude épreuve et les solutions trouvées (qui) ne sont que cautère sur jambe de bois», le président de la République a jugé utile de ramener «le Conseil économique et social dans (l')architecture institutionnelle» du Sénégal. Présidant, hier, á l'Assemblée nationale, la première session ordinaire de cette institution qu'il avait pourtant dissoute en 2000, pour l'avoir jugée inutile et budgétivore, Me Wade a insisté sur ce qu'il attend du Ces.

Au-dela d’ « un rôle majeur dans la définition des politiques publiques», Me Wade fixe au Ces et à ses membres un «objectif : turbulence zéro». Car, leur a-t-il dit : «je rêve d'un Sénégal oú il n'y aura plus de grève». Ainsi veut-il que le Ces puisse «aider à la réduction des tensions sociales en donnant des conseils avisés au gouvernement et décideurs publics, prévenir les effets sociaux des décisions du gouvernement». Le Ces est aussi «appelé à jouer un rôle majeur dans la consolidation de nos acquis démocratiques par sa mission de veille sur les effets sociaux de nos décisions, de réduction des tensions sociales, de régulateur de conflits sociaux, de promoteur de relations apaisées entre les différents partenaires sociaux, mais aussi de rôle d'anticipation».

Cela n'occulte pas le rôle traditionnel dévolu au Ces, comme l'a rappelé Me Wade aux con-seillers : «Parce que vous êtes en contact direct avec le quotidien des populations, vous sentirez mieux que quiconque les pulsions et leurs significations. Parce que vous vivez avec les populations, vous êtes les mieux placés pour comprendre leurs problèmes et aider le gouvernement dans sa recherche de solutions par des avis et des conseils. Vous êtes aussi les mieux placés pour nous rappeler la situation de détresse des populations que l'on a tendance à oublier et à cet effet, nous suggérer des solutions que le gouvernement pourra intégrer dans sa stratégie sociale. Vous êtes, pour ainsi dire, l'institution porte-parole des segments les plus pauvres du peuple sénégalais». Toutes choses qui font que le président Wade «exhorte les conseillers à être à l'écoute de tous : secteur privé, secteur formel comme informel, employés comme employeurs (mais) surtout à rester attentifs aux aspirations profondes des couches laborieuses et des catégories sociales les plus vulnérables».

Bachir Fofana
Source Le Populaire

Article Lu 1404 fois

Vendredi 31 Juillet 2009





1.Posté par Karim le 31/07/2009 09:53
continuez à rêver

2.Posté par falou le 31/07/2009 10:33
yewoul nath na !!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State