Référence multimedia du sénégal
.
Google

8 mois sans salaires: Un instituteur décide de se suicider jeudi devant les grilles du Palais

Article Lu 11215 fois

Un instituteur du nom de Saliou Sèye a averti qu’il allait se suicider, le jeudi 30 juillet prochain, devant les grilles du Palais de la République. Il explique cette mesure par le fait qu’il n’a pas été assisté par le gouvernement malgré les multiples promesses qu’on lui a faites. En claire, selon l’instituteur, l’Etat est resté insensible à la situation qu’il traverse avec la suspension de son salaire depuis huit (8) mois. Le Ministre des Affaires Sociales et des Relations avec les Institutions à qui il a adressé la lettre en date du lundi 27 juillet dernier, a pris toutes les dispositions pour que le sieur Guèye n'écourte pas sa vie.



8 mois sans salaires: Un instituteur décide de se suicider jeudi devant les grilles du Palais
Si l’Etat ne réagit pas pour prendre les dispositions nécessaires, le Palais de la République aura son second cadavre après Kéba Diop qui s’était immolé par le feu devant les grilles de la Présidence et qui succombera plus tard. Comme Kéba Diop, un individu promet de se suicider devant les grilles du Palais. En effet, Saliou Guèye, instituteur de formation a saisi le ministre des Affaires sociales et des Relations avec les Institutions par courrier en date du lundi 27 juillet dernier, dans lequel il promet de se suicider le jeudi 30 juillet prochain à 14 heures précises. «Par cette lettre, je voudrai vous informer de ma réelle decision de me suicider devant les grilles du Palais de la République le jeudi 30 juillet 2009 à 14 heures, pour non assistance en personne en danger», avertit Saliou Guèye dans sa missive que nous reproduisons ici en fac-similé. Selon lui, «depuis 5 ans, notre cadre de vie, notre sécurité se détériore considérable, malgré toutes les promesses que j’ai reçues des gouvernements du Sénégal et de la France. Je ne vis presque plus, même pas le minimum», regrette l’instituteur qui dit être le seul soutien de sa famille après le décès de son père et le seul à assumer les charges domestiques depuis le décès de sa femme en 2006. Très endetté, il dit avoir très tôt saisi le Président de la République. C’est cette situation, écrit-il dans sa lettre, qui «continue de peser lourdement sur ma conscience et que c’est ce qui a été la seule raison de ma maladie qui a entraîné la suspension de mon salaire depuis huit (8) mois». Saliou Guèye de conclure «Dés lors j’ai décidé d’écourter mon espoir de survivre en me suicidant. J’ai déjà pris à témoin les leaders politiques, les journalistes la RADDHO, le Chef de l’Etat sur ma décision qui reste irrévocable». Au ministère des affaires sociales, on confirme que la lettre est bien arrivée. Selon Fallou Bâ le conseiller en communication de Faustin Diatta, «le Ministre des Affaires Sociales et des Relations avec les Institutions a pris toutes les dispositions pour que le sieur Guéye n'écourte pas sa vie». Actuellement, dit-il, «la Direction de l'Action Sociale fait tout ce qui est en son pouvoir pour entrer en contact avec l'instituteur mais il n'est toujours pas joignable sur le numéro de portable qu'il a lui même mentionné dans sa lettre». Selon lui, le ministère de la Santé a été également saisi, ainsi que le ministère de l’Intérieur pour que ce dernier prenne ses dispositions.

Sambou BIAGUI
Source 24H Chrono

Article Lu 11215 fois

Mercredi 29 Juillet 2009





1.Posté par Karim le 29/07/2009 22:38
attendons jeudi pour voir

2.Posté par bour le 30/07/2009 02:50
va mourir espece d'imbecile de lache et de voleur tu ne merite meme pas d;avoir un salaire incapable
tu prends ta vie pour 800.000 cfa
fuck you meurt sale chien incapable je te deteste tu ne merite pas la vie sacree que le bon dieu nous a donne
pour de l'argent va travailler cirer des chaussures transporter du poisson a hann
ta vie appartient au bon dieu tu veux le prendre pour
fuckyou

3.Posté par moses le 30/07/2009 11:27
hééé ne te fou pas de nous.domaram si tu é endetté c a cause de ki? ki a boufé l'argent que tu a emprunté? que doivent faire les marchands ambulants, les victimes des inondations et les autres pauvres qui n'ont mem pa de salaire? Pöurtant eux, ils pensent pas se suicider. epui si tu te suicide yow yafiy kate sa ndey rek.so démé alahira niou niouss sa ndey safara.
areté de culpabilisé l'Etat.kouy kharou dou taaguoo

4.Posté par bibi le 30/07/2009 14:14
il fallait pas avertir si tu ve mourrir tu na qua le faire secretement donc a DIEUmon ami mon frere by by

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State