Référence multimedia du sénégal
.
Google

7e ANNIVERSAIRE DU NAUFRAGE DU JOOLA: Les associations de victimes étalent encore leurs divergences

Article Lu 1742 fois

C'est parti pour la commémoration du naufrage du bateau le Joola, navire dis­paru aux larges des côtes gambiennes dans la nuit du 26 septembre 2002. Ziguinchor, ville qui a payé le plus lourd tribut dans ce drame, la commémora­tion de ce naufrage est l'occasion privilégiée pour les deux associations qui se réclament de la défense des naufragés et des rescapés d'étaler au grand jour leurs profondes divergences aux conséquences quasi fracticides. En effet, chacune de ces fractions affûte ses armes par rapport à cette commémoration.



7e ANNIVERSAIRE DU NAUFRAGE DU JOOLA: Les associations de victimes étalent encore leurs divergences
Ce sont des personnes bien mobilisées qu’on a retrouvées, hier matin, à la Place des naufragés du bateau le Joola en plein travaux d'assainissement et de nettoyage. Et ceci, en rapport avec le septième anniversaire de ce qui est considéré comme la plus grande catastrophe maritime civile jamais connue. Il s'agit bien sûr du chavirement du bateau le Joola qui assurait la liai­son Dakar-Ziguinchor. Un nau­frage survenu la nuit du 26 au 27 septembre 2002 aux larges des côtes gambiennes à la suite d'une forte tempête qui s'était abattue, causant près de 1864 morts selon le bilan officiel. Ainsi, de l'avis de Awa Diédhiou, présidente du directoire national de l'Association des familles des victimes et resca­pés du bateau le Joola, «cette opéra­tion est une tradition initiée depuis notre avènement à la tête de l'asso­ciation en replacement de ceux-là qui étaient là sans intérêt réel pour l'association, ni pour les victimes.» «Car, poursuit-elle, ils n'ont jamais été capables de présenter une seule fois un rapport moral de leur six ans d’existence (Ndlr procès entre ces deux associations est perdant devant la justice). D'ailleurs, nous envisageons d'autres actions de net­toyage des cimetières après la commémoration. En ce qui concerne, le lieu choisi pour la commémoration, la présidente est formelle : «c'est au cimetière de Kantène pour être plus proche de nos morts dont nous célébrons la mémoire, mais pas au port où pour d'autres consi­dérations, l'on est distrait » a-t-elle averti. Avant de souligner: «Rien ne sera de trop pour s'opposer à une quelconque célébration qui se ferait à ce lieu non indiqué.» En outre, Awa Didéhiou a interpelé le prési­dent de la République sur le reli­quat des 6 milliards en faveur de certains ayant droits qui n'ont encore rien reçu jusqu'ici.

Venu témoigner de son soutien, le député Ousmane Sow Huchard dit apprécier cette initiative de l'as­sociation qui, à son avis, «s'inscrit dans une dynamique d'action citoyenne ».

Quant au major Alpha Dia de l'intendance des armées, il a sou­tenu que «la meilleure façon de ren­dre hommage aux victimes du bateau le Joola, c'est après les prières, de soutenir les familles des victimes à tous les niveaux où cela s'impose et avec les moyens dont on dispose.»

André MENDY
Source Walf Grand Place


Article Lu 1742 fois

Jeudi 24 Septembre 2009





1.Posté par kirikou le 24/09/2009 20:40
LE SENEGAL A CONNU A COUP LES MOMENTS LES PLUS DURS DE SA MARCHE AVEC LE NAUFRAGE DU JOOLA. J'Y AI PERDU TOUTE MA FAMILLE M'OBLIGEANT A TROUVER REFUGE EN ARGENTINE. JE SOUFFRE TOUS LES JOURS, JE SOUFFRE SURTOUT D'UNE SOUFFRANCE PASSIVE. JE NE PENSE PAS QUE NOS DIRIGEANTS PUISSENT METTRE EN PLACE TOUT CE QU'IL FAUT POUR EVITER UN SECOND JOOLA. PENDANT MON DERNIER SEJOUR AU SENEGAL, J'AI ENTENDU DES MODOUS MODOUS RUGIR CONTRE L'ETAT QUI A ARRETE L'IMPORTATION DES VIEILLES BAGNOLES DANS NOTRE PAYS. NOS CONCITOYENS SONT ASSOIFFES D'ARGENT PLUS QUE DE TOUTE AUTRE CHOSE.
LE JOOLA ACHETE EN SECONDE MAIN, DONC DEJA UTILISE AILLEURS A CREE LE SCANDALE MARITIME LE PLUS RESSENTI AU MONDE.
CETTE NUIT ENTRE CARABANE ET LES PREMIERES LUMIERES GAMBIENNES, DONC AU LARGE DE LA GAMBIE, DES HOMMES, DES ENFANTS, DES FEMMES (DONT MA SOEUR EN ETAT DE GROSSESSE DE 4 MOIS) GEMISSAIENT DE DOULEUR ET ALLAIENT TOUT DROIT VERS LA MORT.
LES COMPLAISSANCES, LA MAGOUILLE ET L'INCONSCIENCE ONT EU RAISON SUR LE JOOLA. J'AI PRIS CONNAISSANCE DE CE JEUNE ORIGINAIRE DE MATAM QUI A ELU DOMICILE DANS LE JOOLA SANS SALAIRE MAIS CONNU DES AUTORITES MILITAIRES EN CHARGE DES AFFAIRES DU JOOLA.
C'EST CELA QUI M'A POUSSE A ALLER VIVRE EN ARGENTINE, LOIN DES DISCUSSIONS POLITICIENNES DE LA CLASSE POLITIQUE SENEGALAISE.
ON ACCUSE DES GENS QUI N'ONT RIEN FAIT DANS CE NAUFRAGE ET ON OUBLIE L'INCONCIENCE DE NOS COMPATRIOTES.
JE REVIENDRAI

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State