Référence multimedia du sénégal
.
Google

50e ANNIVERSAIRE DE l’INDÉPENDANCE : L’hymne et le logo présentés à la presse

Article Lu 11957 fois

L’hymne et le logo devant accompagner les festivités du 50e anniversaire de l’accession du Sénégal à l’Indépendance ont été présentés, officiellement, à la presse, hier, par M. Abdoulaye Baldé, le ministre des Forces armées, en présence des membres de la sous-commission communication du cinquantenaire.



50e ANNIVERSAIRE DE l’INDÉPENDANCE : L’hymne et le logo présentés à la presse
Pour marquer les 50 ans de notre accession à l’indépendance, un hymne et un logo ont été conçus pour l’évènement. Présentant ces instruments de communication à la presse, M. Abdoulaye Baldé a indiqué que l’hymne et le logo ont été élaborés de concert avec la France et les autres pays africains. Il a ajouté qu’ils ont été aussi validés par le chef de l’Etat.

Ces festivités se dérouleront tout au long de l’année et sur toute l’étendue du territoire. Le coup d’envoi des activités sera donné le 6 février prochain au stade Léopold Sédar Senghor. Le ministre des Forces armées a annoncé également l’arrivée dans la capitale de 50 jeunes par région en plus des 100 qu’ils trouveront sur place. Ces jeunes prendront part aux festivités.

L’hymne national est composé de quatre couplets et d’un refrain. Le premier couplet, explique le colonel Mbaye Cissé, auteur du texte, chante l’unité nationale et exalte les valeurs fortes de la nation sénégalaise. Le second couplet magnifie le travail des pionniers dans la construction de notre nation et rend hommage à la devise du Sénégal (un peuple - un but - une foi). Le troisième couplet traite de la culture sénégalaise. « Il y a des vertus qui sont propres aux Sénégalais », affirme le colonel Mbaye Cissé.

Enfin, le quatrième couplet chante l’espoir, la foi en l’avenir mais également la vocation panafricaine du Sénégal. « Seul, le Sénégal ne peut pas aller loin », a dit le colonel Cissé.

Le colonel Ousmane Sar de la Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa) a, pour sa part, présenté le logo. Celui-ci est constitué de la carte du Sénégal bariolée du drapeau national et d’un nœud avec une grande inscription des 50 ans. Selon le colonel Ousmane Sar, le drapeau symbolisant l’unité nationale est la traduction de la dynamique de l’émergence dans l’effort et la dignité. Le nœud symbolise l’unité de la nation dans sa diversité qui s’exprime à travers l’hymne national et la devise du pays : un peuple - un but - une foi. La carte est le symbole de l’intégrité nationale qui, souligne-t-il, doit être protégée à tout prix. « Il s’agit-là de la sanctuarisation du territoire national », déclare-t-il.

Enfin, les 50 ans retracent le parcours effectué et les sacrifices consentis depuis l’indépendance, en 1960. « 50 ans, qui constituent une rampe de lancement pour le futur », note-t-il.


Mamadou GUEYE
Source Le Soleil

Article Lu 11957 fois

Jeudi 28 Janvier 2010





1.Posté par jean le 28/01/2010 11:56
Rule of Rose, le jeu interdit pour les adultes

Développé en interne dans les studios de Sony Computer Entertainment Japon, le magazine Famitsu nous dévoile des nouvelles images de Rule Of Rose, un titre très original de part son ambiance qui risque bien de faire parler de lui. Vous incarnez en fait un groupe de petite filles qui se prêtent à des jeux plutôt étranges, des rituels interdit aux adultes... Dans une pièce bien gardée, les petits enfants s'amusent en fait à torturer les adultes de la pire des façons. Avec son ambiance unique à la fois malsaine et intriguante, Rule Of Rose devrait nous offrir une aventure vraiment inédite, chose rare de nos jours. Vous pouvez aussi consulter le site web en japonais qui contient un trailer déroutant à voir absolument. Le jeu est prévu pour le 19 janvier sur PS2 au Japon et espérons-le très bientôt sur le vieux continent.

2.Posté par fadiagne le 28/01/2010 12:44
Nous sommes là devant un coup dont rêve Abdoulaye Wade depuis longtemps. Seulement comme il est incapable de se hisser à la hauteur de Senghor, il passe comme d'habitude par des courtisans qui vont faire passer la pillule. Comment peut-on toucher à l'hymne du Sénégal et au logo sans consulter les corps représentatifs? Ce gars nous dit que l'hymne a été validé, enfin il dit que ça été fait de concert avec la France. Que vient faire la France dans l'hymne et le logo des 50 ans de l'indépendance du pays? C'EST HONTEUX. Nous attendons les réactions de l'opposition et de tous les sénégalais....

3.Posté par Chiken Jah le 28/01/2010 18:07
Scandalisime !!!!
L'hymne national du sénégal suffit pour fêter cet évement. Malheur à ces trous du cul qui pensent entrer dans l'histoire en composant des "hymne ou logo"
L'hymne de Senghor nous suffit et nous en seront fiers à jamais. Notre devise, le sceau idem. Tout ça une façon de ruiner le pays déjà exangue à travers des dépenses farfelues pendant que la banlieue reste engloutie par des eaux puantes, que le monde rural , la campagne se meurt...
Toutes ces profiteurs, jouisseurs doivent comprendre qu'ils rendront compte un jour aux sénégalais et il n'y aura pas de sentiment pour eux comme ils n'en ont pour le peuple.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State