Référence multimedia du sénégal
.
Google

5 JEUNES SOCIALISTES ENCORE en prison: Tanor met Wade en garde

Article Lu 1497 fois

Après avoir assisté en masse au procès finalement renvoyé des cinq jeunes membres du mouvement Convergence socialiste, les responsables socialistes se sont retrouvés à la maison Léopold Sédar Senghor, dans l’après-midi du mercredi, pour tenir la réunion hebdomadaire de leur Bureau politique. Et dans la déclaration sanctionnant cette rencontre, Ousmane Tanor Dieng et compagnie ont clairement mis en garde le président Wade contre la « tentation en otage » Malick Noël Seck et compagnie.



5 JEUNES SOCIALISTES ENCORE en prison: Tanor met Wade en garde
Les jeunes membres du Mouvement Convergence socialiste restent en prison jusqu’au mercredi 22 prochain. C’est la conséquence de l’appel interjeté par le procureur après que le juge du tribunal des flagrants délits de Dakar a décidé de leur accordé la liberté provisoire. C’est pourtant le même procureur qui avait demandé le renvoi de leur procès qui devait se tenir ce mercredi. Ce, a-t-il soutenu, « pour prendre connaissance du dossier ». Ce qui a, d’ailleurs, mise dans tous ses états Me Aïssata Tall Sall de la défense qui ne comprend comment le procureur, maître des poursuites peut-il ignorer un dossier.

Quoi qu’il en soit, le Parti socialiste ne compte pas baisser les bras et se dit résolument engagé dans le combat des jeunes du Sénégalais. En effet, dans la déclaration sanctionnant la réunion de son bureau politique, le Ps soutient que les violences notées ces derniers temps à Dakar ne sont qu’« une riposte légitime » des populations face aux agressions du régime de Wade. Le Ps se dit d’autant plus engagé dans le combat que « les dérives totalitaires visent directement ses jeunes, arrêtés et emprisonnés dans des conditions attentatoires à la libre expression de leurs droits ». Et, après avoir manifesté sa solidarité et son soutien aux jeunes détenus politiques de Convergence Socialiste », le Bureau politique du Ps a mis en garde Abdoulaye Wade contre « la tentation de les prendre en otage, avec le vain espoir de neutraliser les velléités de contestation de son régime ».

En tout cas, pour Me Aïssata Tall Sall, porte-parole du Ps, « c’est une affaire politique, un acharnement contre le Parti socialiste ».

Source: Nettali

Article Lu 1497 fois

Jeudi 16 Octobre 2008





1.Posté par busj le 16/10/2008 11:10
Quand est ce qu'est intervenu l'appel du procureur ? Il serait bon d'être édifié parce qu'une fois la liberté provisoire est accordée sur le siége, si le parquet veut interjeter appel, il doit le faire au greffe et non à l'audience

2.Posté par Djomi le 16/10/2008 11:21
Tanor djapelé waye!!!! C'est toi qui tiens ces jeunes en otage et je ne sais pas commen! Libère la direction de ce Parti et laisse les jeunes gérer le combat contre le pouvoir des Wade. Tu ne peux rien contre les différents concepts que sont "L'altèrnance Générationnelle" et "Le Concret". T'es dépassé!!!
Certe le pouvoir abuse aujourd'hui mais je suis sur que t'es pas informé du combat de tes jeunes lions et si tu l'avais été tu t'y serais opposé!!!
Bayil boy-yi gnou gnèfé tè ngue nopelou, dans ton confort.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State