Référence multimedia du sénégal
.
Google

3EME DE LEUR POULE : Les ''Lions jouent leur finale contre la Gambie

Article Lu 1707 fois

Battus sans gloire vendredi par l’Algérie (2-3), les « Lions » ? désormais 3e du Groupe 6 derrière leur tombeur et la Gambie net vainqueur du Liberia (3-0), joueront leur avenir dans ces éliminatoires combinées Can/Mondial 2010, le 11 octobre à Dakar, face aux « Scorpions ». Une vraie finale puisque seule la victoire permettra au Sénégal d’espérer poursuivre l’aventure.



3EME DE LEUR POULE : Les ''Lions jouent leur finale contre la Gambie
« Les « Lions » ne peuvent pas, ne doivent pas faire moins que les « Scorpions » de Gambie face à l’Algérie », avions-nous eu la naïveté de croire, vendredi au matin de la 5e journée des éliminatoires combinées Can/Mondial 2010. Oui, c’était bien de la naïveté d’espérer voir, comme par un tour de magie, les joueurs de Lamine Ndiaye incapables de se transcender au Libéria, plus faible équipe de la poule 6, devenir subitement conquérants contre le ... second favori du groupe, derrière eux, l’Algérie. N’empêche, on rêvait, on espérait quelque part que les « Lions » ne laisseraient point passer une si belle occasion de reconquérir leur statut de Grands d’Afrique.

Finalement, il faut bien se résoudre à en convenir : cette équipe-ci du Sénégal est définitivement rentrée dans les rangs. Elle n’a ni le jeu encore moins le mental qui font gagner les meilleures hors de leurs bases. A la limite, on ne lui demandait même pas de gagner, tant elle s’en est montrée incapable, depuis 3 ans (sa dernière victoire en déplacement en match de compétition officielle remonte à il y a 3 ans, le 3 septembre 2005, 1-0, à Chililabombwe, face à la Zambie). Mais qu’elle assure le point du nul. Comme la Gambie lors de la 4e journée sur ce même stade Mustapha Tchaker de Blida ! Eh bien, c’était apparemment trop attendre d’elle. En fait, les « Lions » se sont très bien comportés aussi longtemps qu’ils n’avaient pas ouvert le score par Issiar Dia (53e mn). Après, et comme à Monrovia face au Libéria lors de la 3e journée, ils ont perdu leurs moyens. Leur jeu s’est totalement effiloché. Et l’irréparable s’est produit. En moins d’un quart d’heure, les « Lions » touchent le fond permettant aux « Fennecs » algériens de revenir au score (but Csc de Cheikh Guèye, 59e mn), puis de prendre l’avantage (par Saïfi, 67e mn), avant de creuser l’écart (par Yahia Anther, 73e mn). Même si le sursaut d’orgueil des Sénégalais a abouti à la réduction de la marque par Modou Sougou (89e mn), celle-ci n’a point suffi pour leur permettre de ramener le point du nul. Du rêve au cauchemar !

Voilà comment les « Lions » ont fait nettement moins que les « Scorpions » de Gambie qui avait contraint les « Verts » d’Algérie au nul (1 partout) chez eux après les avoir vaincus à domicile (1-0, tout comme le Sénégal). Et comme un malheur ne vient jamais seul, dès le lendemain, samedi, la Gambie a fait mieux que ... le Sénégal contre le Libéria battu 3 buts à 0 à Bakau, là où le « Lone star » ne s’était incliné que par 3 buts à 1 à Dakar face aux « Lions ».

Pas étonnant dès lors que le Sénégal se soit retrouvé au sortir de cette 5e et avant-dernière journée de la première phase des éliminatoires combinées Can/Mondial 2010, de la 1ère à la 3ème place du Groupe 6 derrière l’Algérie, nouveau leader (avec 9 points) et la Gambie (au goal difference, 8 points + 3 contre 8 points + 2 pour les « Lions »). Et dans l’absolue obligation de s’imposer aux « Scorpions » lors de la dernière journée, le 11 octobre prochain, pour espérer accrocher au moins la deuxième place qui pourrait lui ouvrir les portes de la deuxième phase des éliminatoires. Lamine Ndiaye avait donc raison. Pour important qu’il fut, le match Algérie-Sénégal de vendredi dernier n’était pas une finale. La finale, ce sera face à la Gambie, lors du tout dernier match de cette première phase. Et comme ce sera à Dakar où ils ont souvent été maîtres, on peut espérer que Tony Sylva et ses coéquipiers mériteront leur surnom de « Lions ». Mais, depuis qu’ils se sont fait sortir des éliminatoires du Mondial 2006 par la petite porte à L.S. Senghor même, un certain 18 juin 2005, par une équipe du Togo avec seulement 2 vrais joueurs (Adebayor et le portier Agassa Kossi), on ne peut plus jurer de rien avec ces « Lions ».

L’équipe du Sénégal faisait rêver ses inconditionnels. Maintenant, elle les fait cauchemarder.

ELIMINATOIRES COMBINEES CAN/MONDIAL 2010 (SUITE) : A l’avenir, un psy dans la tanière ?

Une équipe qui perd ses moyens dès qu’elle mène au score chez l’adversaire ! C’est le visage hideux qu’ont affiché les « Lions », les 2 fois où ils ont eu la bonne fortune d’avoir ouvert la marque chez leurs vis-à-vis. Il y eut d’abord l’effondrement inexplicable du dernier quart d’heure au Samuel K. Doe stadium de Monrovia qui permit au « Lone star » de remonter son handicap de 2 buts. Puis cet affaissement tout aussi imprévisible au stade Mustapha Tchaker de Blida, entre la 59e et la 73e minute où ils passèrent de 1-0 à 1-3.

Alors pourquoi les « Lions » se laissent-ils aller à chaque fois qu’on attend qu’ils remettent la gomme ? La question semble même inquiéter le chef de l’Etat qui, selon certains membres du Cnf qu’il avait reçus en audience dernièrement, leur aurait demandé « pourquoi le Sénégal perd toujours ses matches en deuxième mi-temps ? » « Un problème d’alimentation ? », se serait-il même interrogé. En fait, cette équipe manque de caractère, de personnalité. Elle parle plus qu’elle n’agit ou ne réagit.

Si elle passe le cap de la première phase, il faudra peut-être lui trouver un psy pour doper ses capacités morales à faire face à l’adversité lors de la seconde phase des éliminatoires Can/Mondial 2010 qui seront à coup sûr d’un niveau autrement plus relevé. Encore qu’avec ces « Lions », on en est à redouter, le 11 octobre à Dakar face à la Gambie, le fameux coup de l’Epervier d’Adebayor et compagnons, un tristement célèbre 18 juin 2005.

TRAJECTOIRES OPPOSEES : L’Algérie rêve du Mondial, le Sénégal sous la menace de la guillotine

Alger : « L’Algérie qui gagne est de retour », a titré samedi matin « Le buteur », quotidien sportif algérien, en référence à la victoire inespérée des « Fennecs », la veille au soir face au Sénégal (3-2). Nous, on aurait bien pu rétorquer : « Le Sénégal qui perd est de sortie » ! Sans chercher à couper les cheveux en quatre, on peut bien dire que si l’Algérie a gagné, c’est parce que le Sénégal lui a grandement facilité la tâche. Prendre 3 buts presque gag en moins de 15 minutes, alors qu’on menait par 1 but à 0, il faut être cette équipe du Sénégal pour le faire. 53 premières minutes de jeu presque pleines, avec à la clé un beau but (le premier d’Issiar Dia sous le maillot national) et puis patatras ! Une inexplicable baisse de régime qui permet aux « Verts » algériens de revenir dans un match qui leur filait entre les doigts.

Toute l’Algérie se remet à rêver d’une troisième présence en coupe du monde après celles de 1982 et de 1986 (Les « Verts » gagnent la première bataille pour le Mondial, a titré l’hebdo sportif « Liberté Foot » de samedi), même si l’on est encore bien loin du compte. C’est que les Algériens ne semblent plus douter de rien. Même la suspension, pour cause de cumul de cartons jaunes de Yahia, Bougherra et Ziani, pour le dernier déplacement au Libéria d’ores et déjà éliminés avec ses 2 maigres points, ne semble pas altérer leur optimisme. « Maintenant, il faut aller gagner à Monrovia », s’est enhardi Bezzaz, celui qui a tiré le corner qui a amené le 3e but algérien contre le Sénégal. C’est vrai que ni la Gambie (nul 1-1) encore moins le Sénégal (2-2), n’avaient pu s’imposer au Samuel K. Doe, mais l’Algérie peut s’autoriser tous les rêves.

Pendant ce temps, le Sénégal ergote sur ses chances d’être présent à la seconde phase des éliminatoires combinées Can/Mondial 2010. Et çà, c’est une interrogation parfaitement justifiée, parce qu’avec ces « Lions », on n’est jamais sûrs de rien. El Hadji Diouf a pris rendez-vous : « nous nous qualifierons pour la suite de la compétition. Vous pouvez l’écrire ! », a-t-il claironné dans l’avion du retour d’Alger à Paris où l’avion de commandement, « La Pointe de Sangomar » a déversé une bonne partie de sa cargaison. Mais, des déclarations du genre, on en a tellement entendu pour voir le contraire qu’on n’est plus près de croire les « Lions » sur paroles. Lui-même n’avait-il pas promis « un match d’hommes » avant la débâcle de Blida ? On a plutôt vu des poules mouillées. Et là où Papa Malickou Diakhaté promettait qu’en défense lui et ses potes fermeront la boutique, ce ne fut qu’une opération ... portes ouvertes.

Conséquences : les « Lions » n’ont plus leur « destin en main », ainsi que leur coach Lamine Ndiaye l’a reconnu avant même de quitter le stade Mustapha Tchaker de Blida où son équipe a laissé une bonne partie de ses illusions. Car battre la Gambie lors de la 6e et dernière journée de cette première phase, le 11 octobre à Dakar, pourrait ne même pas suffire pour les propulser parmi les 8 meilleurs deuxièmes appelés à disputer la 2e phase avec les 12 premiers des groupes de qualification.

Et nous vient en tête la chronique, samedi dernier, de l’ex étoile du football algérien, Lakhdar Belloumi dans « Liberté Foot ». Intitulée « Argent et performance », elle traite du cas du Mc Annaba qui, malgré les sommes colossales dépensées à l’intersaison pour bâtir une équipe performante, continue d’aligner les contre-performances. Une situation dans laquelle on reconnaîtrait bien les « Lions » du Sénégal aux résultats inversement proportionnels aux moyens consentis pour les mettre dans les meilleures conditions de performance. Ce qui n’est que pour confirmer l’appréciation d’un membre du Cnf pour qui « ces joueurs ne sont là que pour manger et demander de l’argent » !

Source: Le Soleil

Article Lu 1707 fois

Lundi 8 Septembre 2008





1.Posté par hum le 08/09/2008 09:54
Vous avez intéret à battre la gambie sinon dou bakh dé. Yalla nassi yalla déff diam rék.

2.Posté par zip le 08/09/2008 10:48
laisser tomber le foot ds ce pays de goorgui
et parlons de la cherete de la vie

3.Posté par 08/09/2008 le 08/09/2008 11:03
quelle indignation ? ces joueurs ne sont pas des lions mais des chats sans griffes tout juste bons à dépenser les sous des contribuables. Ils s'en foutent royalement de leurs compatriotes pressés qu'ils sont de rentrer dans leurs club respectifs. où est le patriotisme ? Quels sont les sénégalais qui peuvent prendre une chambre d'hôtel à 88000 francs la nuitée sans compter la restauration ? Ces imbéciles bénéficient de toutes les faveurs de la république et en retour que font-ils ? du Tatou laobé

4.Posté par TEUSS le 08/09/2008 11:18
---ZIP--- pour toi tou ce qui nous arrive ici au senegal alor c le vieux wade vraiment ej dirai que es ce que vous etes croyant ou alor meme demain si vous ne mangez pas c'est wade selon vous

5.Posté par FANS BI le 08/09/2008 11:56
maye lène niou suniou diame match bou niawe guéne wakhe moye sène final daniosone si yène amolène diome taye amolèneko euleuke bou yabo guène téla toke mogeune si yène, geune si nioune en tout cas mane fans bi JE RéCLAME LE RETOURE de NIANG, FADIGA, DIAGNE FAYE,AMDI MOUSTAPHA FAYE, DIAO ect....... Nii nioye équipe national wanté boy yii gua khamené amouniou expérience

6.Posté par zip le 08/09/2008 14:06
teuss
tu na rien compris ki parle de wade je parle du pays en tant ke tel


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 14:08 Ronaldo-Messi, des échanges surprenants

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State