Référence multimedia du sénégal
.
Google

32 MILLIARDS DE FCFA TROUVÉS DANS SON COMPTE: L’ex-Première dame de Mauritanie dans le collimateur des Sénateurs

Article Lu 11583 fois

Fait inédit dans l’histoire des pays d’Afrique et de la Mauritanie. Pour une première fois, c’est non pas le président de la République qui est mis en cause dans une affaire de corruption mais son épouse, la première dame. Une situation qui explique, à bien des égards, le rôle singulier qu’elle a eu à jouer à la tête de l’Etat. Car, d’après moult témoignages, c’est elle qui portait la culotte…Et pour cause ! Aujourd’hui, la junte militaire au pouvoir et le Sénat ne s’intéressent qu’à elle, la « présidente » déchue.



32 MILLIARDS DE FCFA TROUVÉS DANS SON COMPTE: L’ex-Première dame de Mauritanie dans le collimateur des Sénateurs
L’histoire remonte à quelques mois, quand au sommet de l’Etat, les cartes ont commencé à se brouiller. Selon certaines indiscrétions, l’épouse du Chef de l’Etat, Mme Khatou Mint El Boukhary aurait commencé à adopter des attitudes peu orthodoxes, contraires à celles connues d’ordinaire des épouses de chefs d’Etat. De l’environnement du palais à la gestion financière en passant par les rouages des services de l’Etat, tout a été le monopole de l’épouse du Chef de l’Etat Sidi Ould Cheikh Abdallahi.

Mais, ce qui a attiré l’attention des sénateurs dont le chef de file, Mohcen Ould El Hadj, pour s’intéresser à la fondation et monter au créneau en demandant la constitution de commissions d’enquête en vue de la vérification de l’origine des fonds qui atterrissent à la fondation, ce sont les montants des dons et autres libéralités qui s’élèveraient à plusieurs milliards d’ouguiyas. Ces sénateurs au nombre de 7 avaient sollicité la tenue à l’époque d’une session extraordinaire du Sénat qui leur permettrait de voter la création de commissions d’enquête en vue de fouiner les fonds de la Fondation Khattou (FK). Devant le refus du gouvernement et du Président, les suspicions deviennent grandes pour les sénateurs qui en voulaient au président du Sénat d’abord et à celui de la République ensuite.

Des chiffres avancés par ci et par là, de l’ordre de plus de 14 milliards en 15 mois de gestion du pouvoir de Sidi Ould Cheikh Abdallahi, ont été à l’origine de la détermination principale qui a animé le Sénateur Mohcen et compagnie. Des questions fusaient de partout comme celles qui consistent à savoir comment l’épouse d’un Chef d’Etat peut-elle avoir le feu vert, voire le pouvoir de gérer certains fonds ou de bénéficier de certaines faveurs qui pourraient renflouer non seulement les caisses de la fondation mais lui permettre d’avoir la mainmise sur les services de l’Etat.

Certaines sources avancent que la fondation prétexterait qu’elle assisterait les sinistrés de la ville de Tintane en proie à une inondation depuis l’année dernière alors que les populations de cette ville continuent de souffrir. Ce prétexte aurait servi pour amener certains bailleurs de fonds à donner des sommes colossales au profit de la fondation. D’autres sources accusent l’épouse du Chef de l’Etat d’être à l’origine de certaines nominations au sommet de l’Etat.

On savait ces pratiques d’utilisation de fonds par les Chefs d’Etat eux-mêmes qui ont le monopole de cette gestion de fonds alloués à la Présidence. Mais du règne de Sidi Ould Cheikh Abdallahi, c’est tout le contraire. C’est l’épouse en lieu et place du Président de la République lui-même. Pour les observateurs avertis, si en un an de gestion, un compte privé peut s’alimenter jusqu’à hauteur de 14 milliards, en cinq ans, durée du mandat présidentiel, comment serait cette fondation ? Le citoyen mauritanien lambda n’arrive pas jusqu’ici à comprendre comment une telle chose peut se faire pendant que les populations souffrent. Car, tous les prix ont grimpé de manière exponentielle.

La convocation de l’assemblée extraordinaire le 20 août dernier par le président de la junte militaire en vue de travailler pour la création d’une haute cour de justice et de commissions d’enquête, présage déjà des lendemains difficiles pour le couple présidentiel. Le maintien en détention depuis le 06 août du président déchu jusqu'alors, en dit long sur la motivation et de la junte, et des parlementaires. D’ailleurs, le Général président a inscrit dans le registre de ses priorités, la lutte contre la corruption, la gabegie, la sécurité, l’instauration d’une véritable justice et la révision des prix des denrées de première nécessité. En tout état de cause, les jours à venir nous édifieront mieux sur le sort qui serait réservé au couple présidentiel. Khatou Mint Boukhary, celle qui a signé l’arrêt de règne de son mari Les révélations contenues dans l’interview de Baba Tandian ont confirmé sans démenti nécessaire, les agissements de l’ex-Première dame qui venait de signer la fin de règne de son mari. « Cette femme-là a conduit son mari à sa perte. A Sidi, on ne peut rien reprocher. C’est vrai qu’il a échoué économiquement, mais il avait la possibilité de redresser la barre. Mais malheureusement, le comportement de son épouse et la mauvaise maîtrise de Sidi et de l’espace familial ont fait que les gens voyaient un peu les dérives qui profilaient à l’horizon. Sa femme était au centre, sa fille à droite », a déclaré M. Tandian. Des sources bien au fait de la situation ont aussi fait des révélations qui corroborent ces propos. « Le président déchu a cherché le chaos, instauré un pouvoir familial, autorisé des détournements et cautionné le trafic d’influence; et il fallait mettre fin à cet état de fait », a déclaré le député Ould Zamel lors d’un entretien avec la presse. Aujourd’hui, les supputations vont bon train sur l’enrichissement illicite de l’ex-Première dame qui aurait dans son compte personnel une fortune de 14 milliards d’ouguiyas en 15 mois de pouvoir de son époux. Les sénateurs auraient-ils alors des raisons d’enquêter sur sa fortune ? C’est là toute la question. En tout cas, les révélations faites par le Président Baba Tandian dans son interview en disent long sur la mainmise de Madame Khatou Mint El Boukhary sur l’État et les fonds qui atterrissent dans sa fondation. M. Tandian qui a été d’ailleurs reçu par le Général Président le mercredi 13 Août dans l’après-midi pour les besoins d’une interview, a eu d’autres confirmations sur ce qu’il a déjà dit, et mieux , sur le déséquilibre total qu’a causé l’ex-Première dame à la présidence provoquant le dysfonctionnement de l’Etat et de ses services compétents avec les propres partisans de Sidi. Comme quoi, le comportement de l’ex-Première dame a été selon lui, à l'origine du courroux des militaires. « L’épouse du chef de l’Etat répond par des insultes ou des menaces. Et c’est là où les choses ont dégénéré pour des militaires... », dixit-il. Le général Mouhamed Ould Abdel Aziz, le tombeur de Taya et de Sidi en a-t-il cure de ce comportement au point de surveiller la dame comme du lait sur le feu ? Mais, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase est l’incitation au limogeage des généraux qui se considèrent être les sauveurs d’une République qui a longtemps souffert des affres d’un régime aux abois. Sidi Ould Cheikh Abdallahi aura-t-il regretté d’avoir une telle épouse à ses côtés au moment de son règne ? Surtout d’après les Nouakchottois, elle avait abandonné son mari depuis plus de 4 ans et n’est revenu auprès de lui que pendant la campagne électorale. Allez savoir.

Source: Le Matin

Article Lu 11583 fois

Samedi 23 Août 2008





1.Posté par maman sira le 23/08/2008 12:01
xalass

2.Posté par abdou le 23/08/2008 12:16
cet article ne nous apprend rien dans la mesure ce n'est nullement un fait nouveau en afrique. c'est loin d'etre surprenant.
dans notre continent l'argent du peuple est l'argent du leader .
pourkoi chercher loin ?

3.Posté par momiss le 23/08/2008 12:21
come wade est les GAGOOOOOREEEEEEEEE

4.Posté par Immigré le 23/08/2008 16:05
Au contraire, cet article nous renseigne sur braucoup de choses et nous incite à la vigilance. Ceci conforte l'idée que nous devons tenir en considérations les renseignements des journalistes et surtout de Souleymane Jules DIOP. Regardons chez nous et restons vigilants.

5.Posté par SAKHO96 le 23/08/2008 18:18
VIVE L'ARMEE MAURITANIENNE QUI SU PRESERVER L'INTERET DE SON PEUPLE. NOUS SOUHAITONS AVOIR LE MEME SAUVEUR AU SENEGAL. WADE A UTILISE LE SENEGAL COMME SA PROPRE MAISON. IL FAIT TOUT CE QU'IL VEUX SANS ETRE INQUIETE.
REVEILLEZ-VOUS L'ARMEE NATIONALE.IL ECARTE CET'HOMME DU POUVOIR. VIVE LE SENEGAL..

6.Posté par SAKHO96 le 23/08/2008 18:20
VIVE L'ARMEE MAURITANIENNE QUI SU PRESERVER L'INTERET DE SON PEUPLE. NOUS SOUHAITONS AVOIR LE MEME SAUVEUR AU SENEGAL. WADE A UTILISE LE SENEGAL COMME SA PROPRE MAISON. IL FAIT TOUT CE QU'IL VEUX SANS ETRE INQUIETE.
REVEILLEZ-VOUS L'ARMEE NATIONALE.IL ECARTE CET'HOMME DU POUVOIR. VIVE LE SENEGAL..

7.Posté par Verité le 24/08/2008 01:22
Fuck PAA WADE et son PD de fils!!! FUCK them

8.Posté par karl le 24/08/2008 06:17
cela rappel ce qui a cause la perte de Mr soglo ( elu democratiquement apres plus d'une vingtaine d'annees de dictature et marxisme lelinisme de kerekou au benin) .
C est mme aussi qui portait la cullote et la le peuple de la demoncratie mure du benin a patienté les elections prochaines pour faire revenir Kerekou qui a passer le claire de son temps non pas en france ou en russie mais bien au benin , entre son village et les stades de cotonou.

9.Posté par haro birane le 24/08/2008 11:16
vous ne tromper persone cet article a ete commandé par mouhcen et tandian qui soccupe de la propogande du general felon au senegal . j en veut pour preuve le marché de l imprimerie national que le cmjd de l epoque vous octroyé mr tandian . quand a mouhcen vous ete le peroquet du general . et je suis tres charitable avec vous deux . jaurai dautre revelation tres comprometente pour vous ; et . pour le journal le matin vous ne faite pas honneur a la presse senegalaise . vous verser dans les ragots.

10.Posté par ab le 24/08/2008 12:25
C'est vraiment regrétable qu'un journal aussi respectable tombe dans la calomnie et justifie les propos des putchistes. Tout ceci est brodé de mensonges pour accabler le couple présidentiel démocratiquement élu.

Nous demandons un retour immédiat de la légalité constitutionnel.

A bas les putchiste et A bas les journaleux verreux et corrompus

11.Posté par karim le 05/09/2008 00:20
nous voulons demander à baba TANDIAN s'il fera la meme intervieew sur la famille du president wade en loccurence son fils karim sur les fonds de l'oci. TRAITRE DE LA REPUBLIQUE

12.Posté par laye le 24/09/2008 02:53
bsr sakho ne dit jamais car la guerre s est pas pour aucun pays cette armèe n est celle du sènègal et ne le sera à jamais toutes choses à son contexte luttons pour la paix car c la chose que personne ne peut acheter mème le pays le plus puissant du monde donc c notre force sauvegardons le dabord dieu voit tout et chaqu un à son jour et personne n ira plaidè pour personne ....


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 18:11 Trump se risque à un bras-de-fer contre la Chine

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State