Référence multimedia du sénégal
.
Google

3 SÉNATEURS FEMMES SUR 35:Les élues des collectivités locales crient leur colère

Article Lu 1283 fois

Seules trois femmes vont devoir représenter la gent féminine sur 35 sénateurs. Cette situation a été décriée par les femmes élues des régions de Dakar, Thiès, Louga, Saint Louis en conclave dans la vieille ville. Elles veulent être mieux représentées lors des prochaines locales de 2008.



Le chiffre a été éloquent et la raison suffisante pour que les femmes de l'Union des Associations des Elus Locaux se retrouvent dans la ville de Saint-Louis afin de dégager des stratégies pour être davantage mieux représentées dans les instances de décisions dans les conseils locaux. Cet important atelier de mise à niveau et de recapacitation des femmes élues locales pourrait permettre d'aller à la conquête des conseils locaux. C'est pour cette raison que la présidente de la commission femme élue de l'Uael n'y est pas allée avec le dos de la cuillère.
Mme Ngoné Ndoye, maire de Rufisque Est soutient que les femmes jouent un rôle très important dans la vie quotidienne des collectivités. Par conséquent, précise-t-elle, elles doivent occuper des postes d'envergure comme les hommes "Il est anormal que les femmes continuent de jouer les seconds rôles dans les instances de décision. Nous méritons des postes de promotion comme les hommes. Chacun doit jouer sa partition pour améliorer les conditions de vie des populations qui font face à des difficultés", a –t-elle signalé avant de rappeler que la parité tant souhaitée par le Chef de l'Etat Me Abdoulaye Wade tarde à se matérialiser. Dès lors, explique l'édile de Rufisque Est, des inquiétudes planent. Selon elle, comment peut-on concevoir la présence seulement de trois femmes sur trente-cinq sénateurs. "C'est ahurissant", déplore-t-elle. C’est pourquoi, elle martèle que les femmes doivent ainsi être mieux représentées dans la gestion des collectivités locales.
«Il faut que les instances de décision prennent en comptent le taux que nous représentons sur le plan national », fulmine-t-elle. En accueillant ses collègues, Me Fatima Fall présidente de l'Association des Femmes Elues de la Région au nom de ses collègues nordistes estime que cette session de capacitation vient à son heure dans la mesure où elle augmente leurs connaissances dans le domaine de la gestion des collectivités locales : " Nous osons espérer que les recommandations issues de ces travaux seront appliquées sur le terrain", a dit Me Fall qui pense que les femmes ne doivent plus être des laissés-pour-compte. Ces assises se sont déroulées en présence de Mme Awa Fall Diop, ancienne ministre sous Macky Sall. Les travaux de groupe ont permis aux participants de faire un plaidoyer à travers des sketchs de haute facture. La prochaine rencontre se tiendra à Kaolack et va regrouper les régions du centre.

Mamadou SY (Correspondant à Saint-Louis)
Source: Le Matin

Article Lu 1283 fois

Mercredi 22 Août 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State