Référence multimedia du sénégal
.
Google

29 JUIN RETENU POUR UN ACCORD SUR L’APE: Les Acteurs non Étatiques s’attendent à un échec

Article Lu 1552 fois

Même si la lutte contre les Accords de partenariat économique (Ape) a baissé d’intensité, les Acteurs non Étatiques n’ont pas varié dans leur position. En conférence de presse, ce lundi 15 juin, la plateforme regroupant ces acteurs, preuves techniques à l’appui, ont émis le souhait de voir la Cedeao ne pas signer les Ape sous leur forme actuelle.



29 JUIN RETENU POUR UN ACCORD SUR L’APE: Les Acteurs non Étatiques s’attendent à un échec
La Plateforme des Acteurs Non Etatiques pour le suivi des Accords de Cotonou dit être convaincu de la non signature d’Accord de partenariat économique (Ape) d’ici la fin du mois. Ils ont brandi une liste d’éléments techniques qui, à leur niveau, rendent impossible la signature de tout accord devant sceller les relations commerciales entre deux « unions douanières » que sont l’Union Européenne et les 15 pays de la Cedeao.

Le 29 juin a été retenu pour parvenir à un accord sur l’Ape. En prélude à cette date butoir, ce mercredi 17 juin doivent se rencontraient à Bruxelles les négociateurs en chef des deux camps. M. Sette Dieng, syndicaliste et membre de la plateforme des acteurs non étatiques a déduit que : « Il n’y a pas de possibilité de signer un Ape d’ici fin juin ». Une position qu’il repose sur un ensemble d’éléments qui, à son avis, rendent impossible l’établissement d’un accord sur ce qui représente la partie commerciale de l’Accord de Cotonou. M. Dieng a souligné que : « aujourd’hui, la région négocie sur la base d’un projet de texte qui est exhaustif et qui prend en compte l’ensemble des préoccupations des pays de la Cedeao et la Mauritanie ».

Pour ce qui est de la rencontre de Bruxelles, M. Dieng a fait savoir que les négociateurs en chefs ont reçu comme recommandations de rejeter la « clause de non-exécution » et la « clause de l’État le plus favorisé ». Les négociateurs doivent également veiller à ce que l’Ape comporte une « clause de rendez-vous », une « clause de dénonciation », des mécanismes de flexibilité pour la prise en charge de la propriété intellectuelle, le renforcement du Programme Ape pour le développement.

Sette Dieng a souligné que : « aujourd’hui, le cycle de Doha est bloqué à cause des subventions que les pays industriels ne veulent pas baisser pour se conformer aux conditionnalités de l’Omc ». Il s’est ainsi demandé : « A quoi bon de signer un Ape au moment ou le cycle de Doha qui devra permettre d’arrimer nos économies à celle du monde n’avance pas ». A son avis, « si l’aspect développement n’est pas mis en avant l’Ape ne serait qu’un simple accord de libre échange permettant à l’Europe de venir puiser dans nos économies ».

M. Mignane Diouf, un autre responsable de la plateforme des acteurs non-étatique juge « impossible » la signature d’accord à l’issu de ce second round des négociations, du moment que l’Ue a déjà son Tarif extérieur commun (Tec), sa monnaie unique, sa politique agricole alors que la Cedeao n’est pas à ce stade. C’est ainsi qu’il a estimé que : « Il n’y aura pas certainement de signature le 29 juin parce qu’on n’est pas prêt ». Selon Miniane Diouf, « Il se trouve que l’Europe n’est pas prête parce qu’il y’a trop de questions en suspens. Le Parlement Européen n’a pas de réponse sur beaucoup de questions que devraient lui donner ses négociateurs ».

Parmi les points de divergence, M. Pape Nalla Fall, Président de la Plateforme des Acteurs Non Étatiques pour le suivi des Accords de Cotonou y a ajouté le taux d’ouverture où l’Europe propose 80% alors que l’Afrique table sur 65%. Compte tenu du silence noté contrairement à la mobilisation de 2007, M. Fall a affirmé que : « nous ne sommes plus à une position émotive mais nous sommes à une position objective avec des arguments techniques ». A cela, Miniane Diouf a fait savoir que : « actuellement, nous n’avons plus la pression sur nous. Nous allons négocier à tête reposer avec des arguments à l’appui ».

Bakary Dabo
Source SudQuotidien

Article Lu 1552 fois

Mardi 16 Juin 2009





1.Posté par Mouss le 16/06/2009 12:00
je croyais que les APE étaient enterrés

2.Posté par Tialki le 16/06/2009 20:15
les APE sont déjà signés, ils font partie des accords de cotonou signé en 2000, c'est pas aujourd'hui que la bataille doit se faire, c'était il y a 10 ans lors des négociations des accords de cotonou!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State