Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



18 ans Bidew Bou Bess : Souvenirs et larmes à Gorée

Après le succès de leur dîner de gala et le concert organisés dans le cadre des festivités marquant les dix-huit années de leur carrière, c’est sur l’Ile de Gorée que Baïdy Sall et ses frères ont jeté le bouquet final en compagnie des artistes américains. Entre une conférence de presse et un show case, l’émotion était au rendez-vous.



18 ans Bidew Bou Bess : Souvenirs et larmes à Gorée
Les festivités marquant les dix-huit ans de carrière du groupe Bidew Bou Bess se sont terminées dimanche sur une bonne note. C’est dans le cadre historique de l’Ile de Gorée que les trois frères ont convié les fans et la presse pour le bouquet final, avec au programme, une conférence de presse et un show case sur l’Ile. «Le choix de ce lieu n’est pas fortuit», disent-ils. Baïdy et ses frères ont invité leurs amis américains, eux-mêmes artistes. Il s’agit de la poète américaine Tantra Zawadi et Abiodun Oyewule du groupe de rap percussionniste new yorkais The Last poets. «Gorée est une place très importante pour tous les Noirs; comme ils sont noirs américains, nous avons tenu à les amener sur cette place symbolique qu’est Gorée et aussi pour marquer nos 18 ans de carrière. Parce que c’est la terre de leur ancêtre, c’est une sorte de pèlerinage pour eux», confie Baïdy. Le poète Tantra n’a d’ailleurs pas pu retenir ses larmes lorsqu’elle a pris la parole. «Revenir ici est une sorte de retour aux sources. Je pense à nos ancêtres et aux expériences qu’ils ont vécues dans ces lieux et cela m’attriste beaucoup. Mais aujourd’hui nous sommes revenus sur ces terres et nous sentons beaucoup d’amour», affirme-t-elle. Avant d’ajouter entre deux gouttes de larmes : «Thank you for your love» (merci pour votre amour). Le groupe a enflammé la foule après la conférence par un show case où il a revisité ses tubes notamment Mbeuguel et Allah Baye.

Les trois frères ont par ailleurs révélé un projet ficelé avec ces artistes américains en collaboration avec le musicien Tony Vacca et le groupe de rap sénégalais Gokh bi System. Selon les artistes, le projet est né de la rencontre avec The last poets. Il a été conçu aux Etats-unis. «On s’est dit qu’il fallait qu’on fasse quelque chose pour la musique afin que grâce à cet art, les choses changent. Ce projet se nomme Thinks gonna change (les choses doivent changer)», explique-t-il. Le projet, explique Baïdy, sera un album éponyme de plusieurs titres suivi de tournée partout dans le monde. Pour les prochaines années, le groupe compte bien décentraliser les festivités pour permettre à leurs fans des régions de pouvoir jouir aussi des spectacles. Pour le bilan, Baïdy affirme que ses frères et lui n’en gardent que le positif. «Les fans qui sont toujours là pour les soutenir, même s’il y a eu des hauts et des bats, avec eux nous allons vers des perspectives beaucoup», conclut-il.

Walfadjri Scheina ADAYA

(Stagiaire
)

Mardi 8 Janvier 2013




1.Posté par rrrrr.. le 09/01/2013 17:13
Es-tu le frere le Fatime la P.U.T.E ???

Nouveau commentaire :
Twitter








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés