Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



118e édition Magal de Touba 2013 : La ville sainte refuse déjà du monde

«Ila Touba». Tous les chemins mènent à Touba. Voilà une vérité qui s’est vérifiée dans la ville sainte depuis hier. La cité religieuse est en effet envahie par une foule de fidèles à 48 heures de la 118e édition du Magal qui sera célébrée, ce mardi. Simples fidèles, politiques, commerçants et autres, ont fini de prendre quartier à Touba qui refuse déjà du monde.



118e édition Magal de Touba 2013 : La ville sainte refuse déjà du monde
TOUBA - En revisitant les écrits du fondateur du Mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba, on a une explication à la question que tout le monde se pose : pourquoi Touba, en plus d’être une ville aux bienfaits et grâces incommensurables, draine autant de fidèles chaque année ? «J’invite tous ceux qui fondent leur espoir en moi à venir élire domicile à Touba. Car, pour chacun, la pointe du toit de sa maison de Touba servira d’argument le jour de la résurrection», avait déclaré Serigne Abdou Lahad Mbacké, dans un de ses sermons. Les promesses aux fidèles constituent également une explication de l’intérêt que revêt le Magal de Touba. En tout état de cause, à la veille de la commémoration de la 118e édition du Magal, la ville est devenue en l’espace de quelques jours quasi impraticable. Fidèles, observateurs, marchands, hommes politiques de provenance diverse, sont unis autour d’un seul mot d’ordre: «Ila Touba» (Ndlr: tout le monde à Touba). A quelques heures du grand Magal, Touba est plein à craquer. Loin d’être un fait justificatif, encore moins freiner, les talibés, les moyens de transport (voitures, cars, bus, charrettes) continuent de déverser leur flous des fidèles dans la ville sainte. Partout, des boeufs sont attachés pour exécuter à la lettre la recommandation de Cheikh Ahmadou Bamba. A savoir gâter les invités et talibés. Les disciples de Cheikh Béthio Thioune, qui font pour la première fois le Magal sans lui, n’ont pas lésiné sur les moyens. Des chameaux et des milliers de boeufs sont enfermés dans un enclos et ont déjà commencé à sacrifier en perspective du jour–J pour rendre grâce au fondateur du Mouridisme, et plus particulièrement à Serigne Saliou Mbacké.


De nos envoyés spéciaux : Mously NDIAYE, Seynabou FALL & Mou
source le populaire

Lundi 31 Décembre 2012




1.Posté par moussa le 01/01/2013 02:31
Chaque Khalifa a marque sa generation
Serigne Saliou Mbake(R Anhou),a laisse sa marque en renouvellant dans le coeur des gens la confiance qu'ils doivent a la terre en retournant a l'agriculture.
Serigne Mansour Sy(R Anhou),en renouvellant dans le coeur des gens la crainte de ne plus entretenir cet interdit qui est la masturbation.Quelle grande humiliation le jour du rassemblement,d'etre oblige de porter ses avants bras qui aurons les formes du ventre d'une femme enceinte de 9 mois.
Deux erudis,deux savants, deux protecteurs du depot,deux hommes de Dieu.
Pour toujours,les mois de Decembre ferons briller de milles lumieres ces fiertes de ALLAHOU TAALA AZAWDJALL

2.Posté par Diallo Mamadou le 17/12/2013 09:11
Twitter
C 'est parti pour la cérémonie du grande maggal

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Juillet 2014 - 17:25 Fée pour les planches








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés